Congo-Brazzaville: Droits de l'homme - Vers la ratification de la loi sur la préservation de la dignité des handicapés

Sur les quatorze affaires votées au cours de la onzième session ordinaire de l'Assemblée nationale, tenue du 1er février au 10 avril, figure la loi autorisant la ratification du protocole de la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique.

Cette loi vise la promotion, la protection des droits et la préservation de la dignité des personnes vivant avec handicap en vue de leur permettre de jouir pleinement de tous leurs droits humains et de toutes leurs libertés fondamentales sur un pied d'égalité avec les personnes valides. Elle incite aussi les Etats de l'Union africaine à prendre les mesures appropriées et efficaces en faveur des personnes vivant avec handicap comme la mise en place des mesures législatives, administratives, constitutionnelles et budgétaires sur le handicap.

La loi autorisant la ratification du protocole de la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique garantit, par ailleurs, l'accès au programme de protection sociale sur la base de l'égalité avec les autres ; la collecte, l'analyse, la conservation et la diffusion systématique des statistiques des données nationales relatives au handicap en vue de faciliter leur protection et la promotion de leurs droits.

Outre cette loi, les députés ont approuvé la loi portant institution du corps des jeunes volontaires du Congo. En effet, cette loi a pour objet de promouvoir la culture du volontariat et les valeurs civiques auprès des jeunes congolais afin d'encourager leur insertion dans la vie active et leur autonomisation. L'institution du corps des jeunes volontaires permettra, entre autres, de promouvoir l'engagement civique et volontaire des jeunes dans les actions locales, nationales et régionales de développement ; préparer leur transition vers la vie active par la réalisation des missions d'intérêt général.

Présidant la cérémonie de clôture, le président de l'Assemblée nationale, Isidore Mvouba, s'est félicité du fait que la stratégie du gouvernement en matière d'entreprenariat a commencé à porter ses fruits, au regard de la tendance à la hausse de l'entreprenariat des jeunes. C'est ainsi qu'il a appelé la jeunesse congolaise en général, et en particulier la communauté estudiantine à s'inscrire, à toute épreuve, dans une démarche républicaine de civisme, en ayant comme arme le dialogue pour se faire entendre.

« En cassant, on perd, en dialoguant on gagne », a-t-il rappelé.

En raison de la persistance et de la propagation du coronavirus, le gouvernement a prorogé pendant la onzième session l'état d'urgence sanitaire à trois reprises. Ceci avec l'autorisation des parlementaires. « L'apparition de formes nouvelles de mutation du virus dit variant préoccupe les habitants de la terre à plus d'un titre. Il s'agit d'une situation qui ne met personne à l'abri. Tenez, en l'espace de quatre mois, l'Assemblée nationale a perdu trois de ses valeureux et brillants députés des suites de la Covid-19. Ainsi, le vaccin est et demeure pour l'heure le moyen le plus sûr pour se prémunir contre les assauts d'un ennemi qui opère et attaque au moment où on s'y attend le moins », a déclaré Isidore Mvouba.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.