Cote d'Ivoire: Passation des charges / Mines et géologies - Jean-Claude Kouassi lègue un secteur en pleine croissance à Thomas Camara

Le gouvernement du 6 avril 2021 confie les charges des Mines, du Pétrole et de l'Énergie à Thomas Camara, l'un des ministres entrant. Conformément à l'usage, il a reçu les dossiers de ses nouvelles charges des mains de Jean-Claude Kouassi, anciennement ministre des Mines et de la Géologie, le 8 avril au cabinet du ministre sortant, à Abidjan Plateau.

Donnant un bref aperçu de l'état des lieux du secteur des Mines en Côte d'Ivoire à son successeur, Jean-Claude Kouassi s'est félicité des réformes mises en œuvre sous son leadership et qui ont abouti à une augmentation sensible de la production d'or et de manganèse du pays. Il n'a pas omis d'évoquer l'épineux problème de l'orpaillage clandestin et la riposte que le gouvernement, à travers son ministère, a opposé à ce phénomène.

En effet, grâce aux réformes engagées par l'État, au 31 décembre 2019, la Côte d'Ivoire a réussi, en moins d'une décennie, à multiplier par quatre sa production d'or et par vingt-quatre sa production de manganèse.

Jean Claude Kouassi a aussi exprimé sa gratitude au Chef de l'État pour la confiance placée en lui au cours de ces trois dernières années, avant de féliciter son successeur pour sa nomination et de formuler à son endroit ses vœux de succès.

Fier de l'héritage que lui lègue son prédécesseur, Thomas Camara a salué son engagement au service de l'État. Lequel se traduit par les importants acquis et progrès enregistrés dans le secteur minier de Côte d'Ivoire. Il s'est engagé à poursuivre la réalisation de l'ambition gouvernementale de faire du secteur minier le deuxième pourvoyeur de richesses de l'économie ivoirienne. Aussi, a-t-il encouragé les principaux responsables de l'administration minière à demeurer dans la même dynamique pour garder le même niveau de performance et envisager d'aller au-delà des prévisions .

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.