Cote d'Ivoire: Autisme - Une fondation présente un ambitieux projet de prise en charge des enfants atteints

La Fondation Kablan Joseph pour l'autisme en Afrique a organisé, samedi, une cérémonie à la mission évangélique la Source à Treichville. C'était dans le cadre de la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme célébrée le 2 avril de chaque année.

L'événement s'est articulé autour du thème : « Pour l'autisme, nous nous engageons ».

Le fondateur Kablan David, qui avait à ses côtés la directrice générale de la Fondation, Laure Guédé, a fait savoir qu'il a été lui-même victime d'autisme en France et qu'il en est guéri. « Je veux sauver les africains qui en souffrent. En Afrique, il y a un manque de prise en charge des enfants autistes. Les spécialistes ne sont pas formés. On taxe les enfants de serpents, de sorciers alors que ce sont des troubles qui peuvent être traités s'il y a une prise en charge précoce », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, il a annoncé que sa Fondation a acquis un terrain de quatre hectares à Ahoué, sur la route d'Alépé, pour la construction d'un Centre d'accueil, de suivi et d'insertion socioprofessionnelle des autistes. Le projet coûtera 4 milliards de F cfa. Dans l'attente de la finalisation de ce projet, un cabinet d'écoute et de prise en charge des personnes autistes a été ouvert à Cocody Angré 8e Tranche.

Dr Anna Bissouma, pédopsychiatre à l'Institut national de la santé publique (Insp), a expliqué qu'un enfant qui ne s'exprime pas n'est pas forcément autiste. « Dans l'autisme, il y a une particularité au niveau du fonctionnement du cerveau. La grossesse se passe bien. De même que l'accouchement. Mais entre un et deux ans, on constate que l'enfant ne parle plus. L'enfant se replie sur lui-même. Le diagnostic se fait autour de trois ans. L'enfant ne réagit pas vite à une question », a-t-elle étayé.

Tout en invitant les parents à ne jamais faire une sortie avec un autiste si l'on n'a pas quelque chose pour attirer son attention.

Jean Martial Tapé, pour le compte de l'Institut de linguistique appliquée, a déploré le manque de spécialistes d'autisme en Côte d'Ivoire. Les ministères de la Femme, de la Famille et de l'Enfant (Mffe) et de l'Éducation nationale étaient représentés à cette rencontre par Mesdames Ahimin et Tra.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.