Maroc: L'ANRUR joue un rôle indéniable dans l'amélioration des conditions de vie des citoyens (Mme Bouchareb)

Rabat — L'Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine (ANRUR) joue un rôle indéniable dans l'amélioration des conditions de vie des citoyens, a affirmé lundi à Rabat, la ministre de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb.

Intervenant lors d'un atelier-débat sous le thème "Stratégie de l'ANRUR, quelles perspectives d'opérationnalité?", la ministre a mis en avant l'approche proactive et anticipative de l'agence pour l'amélioration de la qualité de vie des citoyens.

La responsable gouvernementale a rappelé l'adoption de la loi n°94.12, relative aux bâtiments menaçant ruine et à l'organisation des opérations de rénovation urbaine, soulignant que cette loi confie à l'ANRUR plusieurs missions stratégiques et opérationnelles pour la valorisation des domaines urbains.

En effet, les dispositions de l'article 34 de ladite loi stipulent, entre autres, que l'agence est chargée des missions d'élaboration et d'étude des stratégies, programmes urbains et projets relatifs à la rénovation urbaine et à la réhabilitation des tissus des bâtiments menaçant ruine et d'élaboration et de supervision de la mise en œuvre des schémas et plans nécessaires à cet effet, a précisé la ministre.

S'agissant des dispositifs financiers de l'agence, Mme Bouchareb a relevé la nécessité d'une réflexion commune pour la mise en place d'un mécanisme financier pérenne, à même de lui permettre de mener ses missions en bonne et due forme.

Pour sa part, la directrice de l'ANRUR, Zahra Sahi a indiqué que conformément aux directives du conseil d'administration de l'agence, tenu en 2019, une étude relative à la stratégie d'intervention de l'ANRUR fut entamée.

Cette stratégie, poursuit-elle, a permis d'identifier les priorités d'action, les axes stratégiques d'intervention, les mesures d'accompagnement ainsi que la proposition d'un schéma de financement.

Le schéma de financement propose un mécanisme de financement avec, notamment, la contribution du ministère de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, les collectivités territoriales, le ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration ou encore les fonds nationaux, a-t-elle précisé.

Cette rencontre a été l'occasion de débattre sur les outputs de la stratégie de l'ANRUR, les mécanismes de financement, l'organisation de l'agence, ainsi que la définition d'un programme d'action prioritaire selon une vision concertée et partagée. Par ailleurs, les résultats de la stratégie de l'ANRUR ont été présentés par le bureau chargé de l'étude.

Ainsi, dans ses résultats, l'étude souligne que "les enjeux nationaux dépassent largement les zones et les habitants", mettant en avant les enjeux sociaux et de développement humain ainsi que les enjeux de solidarité.

En outre, l'étude a noté la nécessité de sélectionner une ligne directrice générale du "système cible" à l'horizon de 2030, ainsi que la possibilité d'articuler plusieurs options dans le programme d'impulsion pilote 2020-2025, s'inscrivant dans cette même ligne directrice.

Ont participé à cette rencontre, le Wali coordonnateur national de l'Initiative nationale pour le développement humain, le président du holding d'aménagement Al Omrane, ainsi que plusieurs représentants et responsables des départements ministériels et des fonds nationaux.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.