Algérie: L'Algérie continuera à œuvrer à l'élimination totale des armes de destruction massive

Alger — L'Algérie "continuera à œuvrer, à travers tous les mécanismes possibles, en vue de l'élimination totale des armes de destruction massive", a déclaré lundi, le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum.

M. Boukadoum qui participait, en visioconférence, à une réunion consacrée au 25ème anniversaire du traité de "Pelindaba", visant à créer une zone exempte d'armes nucléaires en Afrique, a appelé à étendre cette expérience d'autres régions du monde dont, principalement celle du Moyen-Orient.

Insistant sur l'importance de mettre un terme à la prolifération des armes nucléaires, M. Boukadoum a rappelé que l'Algérie a "grandement souffert des essais nucléaires menés sur son territoire par le pouvoir colonial". Des essais qui ont tué et causé des séquelles à des "milliers d'Algériens" en plus de leurs effets sur l'environnement. Il a ajouté, dans ce contexte, que la question des compensations devraient être traitées sérieusement.

Lire aussi: L'Algérie déterminée à ratifier le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires dans "les plus brefs délais"

Le chef de la diplomatie algérienne a évoqué, en outre, le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires, ratifié par 51 Etats et entrée en vigueur en janvier dernier assurant qu'il s'agissait d'un instrument susceptible d'apporter des réponses appropriées aux effets de l'usage des armes nucléaires.

Il constitue également "une étape majeure dans la mise en place de zones exemptes d'armes nucléaires", a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, M. Boukadoum a appelé l'ensemble des pays de l'Union africaine à participer à la dixième conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, prévue en juillet à New York.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.