Sénégal: Saint-Louis - Un responsable local insiste sur la problématique de l'eau dans une zone amphibie

Saint-Louis — Le vice-président du Conseil départemental de Saint-Louis, Maodo Ndiaye, a invité lundi, les populations à prendre conscience de la problématique de l'eau dans une zone amphibie.

"Il faut prendre conscience de la problématique de l'eau source de vie mais également de malheur avec les inondations dans une zone amphibie comme Saint-Louis", a dit M. Ndiaye à l'ouverture de l'atelier de deux jours sur "Résilience de l'eau dans les activités territoriales aujourd'hui : de l'utopie à la réalité", organisé par d'Enda Rup.

Il note que "l'eau par moment, on peut en jouir, mais elle est également source de malheur avec les inondations par exemple qui peuvent créer des réfugiés climatiques".

M. Ndiaye invite ainsi les populations à être résilientes et à s'adapter aux conditions engendrées par les différentes facettes que peut avoir l'eau.

Pour lui, "cet atelier est un moment fort pour les collectivités territoriales de faire des propositions de sortie de crise".

Malick Gaye, le directeur exécutif du réseau urbain d'Enda, a insisté sur l'importance pour les populations de s'impliquer et de prendre part au débat sur les usages de l'eau.

Il indique que l'eau et l'assainissement ne sont pas une compétence transférée qu'il faudra arracher d'ici quelques années afin de résoudre la problématique de l'eau.

Selon une note remise à la presse, cet atelier se tient dans le cadre du projet cofinancé par l'Union européenne, "Renforcement du Rôle et de la Place des Sociétés Civiles du Sud dans la Mise en Œuvre d'un Agenda 2030 transformateur". Il prépare une Campagne Urbaine Mondiale pour l'Action Climat.

Dr Adrien Coly du Partenariat de l'eau assure l'animation technique de cet atelier qui regroupe des représentants au niveau local, des fédérations d'organisations communautaires de base, des mouvements sociaux etc.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.