Cote d'Ivoire: Région - District des montagnes / Haut-Sassandra - Le pont de Guessabo en voie d'éboulement

Le District des Montagnes, risque d'être coupé du reste du pays si on n'y prend garde. La raison, le pont situé entre la Sous-Préfecture de Guéssabo (Département de Zoukougbeu, Région du Haut-Sassandra) et le village de Dibobly (Département de Duékoué, Région du Guémon) est dans un état de dégradation très avancé.

Le bitume, qui recouvre la surface du pont, n'existe presque plus, laissant place à des gigantesques nids de poules. Les garde-fous pour la protection des engins roulants et piétons sont abîmés. Les structures qui maintiennent le pont sont défaillantes. Cette situation occasionne de nombreux accidents à cet endroit avec un risque d'écroulement de l'infrastructure, nous a fait savoir un Ingénieur des ponts et chaussées qui a voulu garder l'anonymat.

Le mauvais état du pont de Guéssabo qui est le passage privilégié pour accéder aux différentes localités du District des Montagnes (Région du Guémon, Cavally, Tonkpi, Bafing) voire le District du Denguélé (Régions du Kabadougou et Folon) est un véritable calvaire pour les usagers de cette voie. En plein jour, plusieurs véhicules de transport en commun et des mastodontes de transport de minerais, de matières premières en direction des deux ports, se sont renversés en ce lieu. ''Lorsqu'on roule et qu'on arrive au pont, on s'en remet au Bon Dieu'', nous a confié Bamba Youssouf, conducteur dans une Compagnie de transport assurant la liaison Man-Abidjan. La semaine qui vient de s'écouler, c'est le car d'une Compagnie qui a manqué de peu de plonger dans le fleuve avant de se renverser dans un ravin. Des camions, qui acheminent le manganèse extrait dans le village de Foungbésso, dans la Région du Bafing, se sont retrouvés dans l'eau à plusieurs reprises. Il n'est pas rare de voir les conducteurs des deux ou trois roues se retrouver dans le fleuve suite à la perte de contrôle des engins, liée au mauvais état du pont et du tronçon.

''Mieux vaut prévenir que guérir'' dit l'adage. La réhabilitation du pont de Guéssabo, s'avère un impératif, pour éviter une catastrophe. Le pont étant surexploité, il faudrait penser aussi à sa réhabilitation et à la route qui relie le Département de Facobly à Séguéla en passant par Sémian et Sifié pour la suite rejoindre les villes comme Mankono, Vavoua et autres, en vue de désengorger la circulation sur l'axe Duékoué-Guéssabo, a souligné l'Ingénieur des ponts et chaussées dans notre conversation.

''Il est bien de construire de nouveaux ponts, ouvrir de nouvelles routes mais il serait mieux, d'entretenir l'existant'' se sont exclamés plusieurs passagers d'un mini car que nous avons interrogés sur l'état du pont de Guéssabo. ''On a trop parlé de ce pont, mais personne ne nous écoute. Sans être un oiseau de mauvais augure, en cas d'un accident dû à l'état défectueux de l'ouvrage, qu'on ne vienne pas avec des dons et compassions macabres qu'on aurait pu éviter'' a menacé le jeune Oulai Valentin, habitant de Dibobly.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.