Afrique: Lutte contre la corruption en Afrique - Jean Louis Andriamifidy aux manettes

La consécration. Jean Louis Andriamifidy, ancien directeur général du Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO ), est élu président du Conseil consultatif de l'Union africaine (CCUA), pour un mandat de deux ans. Ceci à l'issue d'une élection qui s'est tenue durant la 36e session ordinaire du CCUA, le 30 mars, au 9 avril.

Magistrat de carrière, Jean Louis Andriamifidy a donné un coup de fouet à la lutte contre la corruption à Madagascar, durant ses cinq ans de mandat à la tête du Bianco. Il a notamment été au four et au moulin dans l'élaboration et la concrétisation du socle de la Nouvelle stratégie de lutte contre la corruption (NSLCC), à appliquer sur la période 2015 - 2025. L'ancien boss du Bureau d'Ambohidahy s'est surtout illustré aux yeux du public, par sa résistance aux pressions lors des dossiers brûlants pris en main par cette entité.

Après cinq années à la tête du Bianco, Jean Louis Andriamifidy prend donc les rênes du pilotage stratégique de la lutte contre la corruption sur le continent africain. Le magistrat intègre le CCUA juste après son départ du Bureau d'Ambohibao, en juin 2019. Après un premier mandat de deux ans, il est reconduit par ses pairs pour un second mandat, en février, avant son élection à la présidence de cette entité de l'Union africaine.

Le CCUAC est l'organe chargé du suivi de la mise en œuvre de la convention de l'Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption. Quarante-neuf des cinquante-cinq Etats membres ont adhéré à cette convention, jusqu'ici.

Le Conseil est composé de onze membres élus par le comité exécutif de l'organisation continentale à raison de deux représentants pour chacune des cinq régions de l'Afrique. Jean Louis Andriamifidy est l'un des deux représentants de l'Afrique de l'Est, composée de quatorze États.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.