Madagascar: Zones nationales et régionales - Les transporteurs réclament la reprise

Les transporteurs desservant les zones régionales et nationales ont manifesté hier au niveau de la gare routière de Fasan'ny karana. Ils sont touchés directement par les conséquences de la fermeture des régions, Analamanga, Atsinanana, Sava. « Laissez-nous travailler. On n'a plus rien à manger. Nos enfants souffrent », indique un chauffeur de taxi-brousse rencontré à la gare routière de Fasan'ny Karana. Ils demandent à travailler comme ceux dans les zones suburbaines ou urbaines.

Des banderoles ont été brandies au niveau du Fasan'ny karana. Sur les banderoles, les revendications sont soulignées. « Les semaines de fermeture ont été dures. On ne pourra pas affronter une semaine de plus », se plaint un transporteur du Fasan'ny karana.

Selon leurs explications, des transporteurs opèrent clandestinement malgré la fermeture des régions. « On voit actuellement que beaucoup de personnes sortent de la capitale pour rejoindre la RN7. Les frais de transport sont maintenant jusqu'à 60 000 ariary pour aller à Antsirabe. Des non-professionnels opèrent aussi », indique un responsable de la zone desservant la RN7.

Pas de demi-mesure

Pour la plupart, leur point de départ se trouve au niveau des zones limitrophes de la région, il s'agit par exemple d'Analamanga Parc ou encore Ankazobe. Les mouvements de la capitale vers les autres régions continuent malgré les interdictions.

Ce qui les désavantage par rapport à d'autres transporteurs clandestins. C'est sur cette lancée que les transporteurs ont fait appel à la prise de responsabilité des autorités. « Nous ne voulons plus de cette demi-mesure. Nous réclamons un confinement total ou la reprise des transports », a indiqué leur représentant lors d'une rencontre avec la presse. Des réunions ont été tenues au niveau de chaque gare routière de la capitale.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.