Madagascar: Écosystème du sport en Afrique - Les recommandations de Mazars et Asci

L'étude concerne plusieurs pays d'Afrique, dont Madagascar. À la fin du document, seize recommandations pour développer le sport s'adressent aux dirigeants de fédérations et de clubs.

Écosystème du sport en Afrique: de potentiel à levier de développement. Tel est l'intitulé d'une récente publication commune de Mazars, groupe international spécialisé dans l'audit, la fiscalité et le conseil, et d'African Sports & Creative Institute, organisation à but non lucratif aidant les acteurs du sport.

Le document de 52 pages contient une étude menée dans différents pays du continent. Elle se penche sur le système de gouvernance, le capital humain ou encore le financement du sport. Et elle peut s'avérer réellement bénéfique pour les dirigeants sportifs malgaches.

Mazars et ASCI ont sollicité trois personnalités de la Grande île dans le cadre de leurs recherches. Parmi elles figurent Mirado Rakotoharimalala. Le secrétaire général de l'Orange Pro League a ainsi évoqué trois volets.

Il a abordé en premier lieu l'absence d'offre professionnelle spécialisée: « J'ai dû investir un montant important pour étudier à Londres (Angleterre). S'il avait existé un programme intéressant sur le continent, je l'aurais suivi ». Il a aussi évoqué les impacts de l'épopée glorieuse des Barea à la CAN 2019 : « Il a suffi de peu pour créer un engouement national pour le football. Le gouvernement a saisi l'opportunité et a lancé un plan de construction de plusieurs stades ».

Comme cité précédemment, l'étude s'est aussi focalisée sur le système de financement.

Recommandations

« La pandémie de Covid-19 a eu de graves répercussions sur les clubs. La plupart dépendent d'un seul grand sponsor. Il suffirait que celui-ci se retire pour mettre toute l'organisation à mal», a expliqué Mirado Rakotoharimalala à ce propos.

La publication de Mazars et ASCI conclut par seize recommandations, destinées aux acteurs du sport africain. Et ce, afin de les aider à développer leurs disciplines respectives. Ces recommandations proposent de former et d'informer pour promouvoir le capital humain, de professionnaliser et de rentabiliser le sport, ainsi que de réinventer la gouvernance et d'innover dans les modèles économiques.

À chacun de trouver la résolution correspondant à son propre contexte. Mais une chose est sûre, les dirigeants de fédérations et de clubs ont tout intérêt à se procurer ce document, disponible gratuitement sur le site web « africansci.com ».

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.