Madagascar: Volleyball - Disparition subite du coach Thierry Ranaivoson

Coup de tonnerre pour la grande famille du volleyball malgache. Le monde du sport malgache, en général, et du volleyball, en particulier, est en deuil. Thierry Ranaivoson, coach de la Gendarmerie nationale volleyball et ancien coach national des équipes féminines jeunes et seniors s'est éteint à l'âge de 50 ans, dans la nuit du dimanche à lundi.

Il a eu une difficulté respiratoire vers 21h la nuit du dimanche et a été emmené de suite à l'infirmerie de garnison à Ampahibe d'où il est décédé dix minutes plus tard. Il a succombé d'une embolie pulmonaire selon le diagnostic du médecin de l'infirmerie. Sans attendre, sa dépouille a été inhumée hier dans l'après-midi.

Ces dernières années, Thierry occupait le poste de coach assistant de la GNVB pendant deux saisons (2017- 18) puis promu entraîneur principal de la gendarmerie en 2019. Il était l'artisan du huitième titre de championnat de Madagascar de ce club phare du pays ainsi que le quatrième sacre de la zone 7 en février 2020 sur le sol malgache.

Thierry était l'un des fondateurs du Tiko SC en 2002. Il y était joueur puis converti en coach jusqu'en 2006. C'était un des plus grands clubs à l'époque, multiple champion national et porte-fanion de la Grande île à la coupe des clubs champions de l'océan Indien. Il était titulaire du diplôme de coach FIVB niveau 2.

De 2007 à 2011, il était l'entraîneur du Cosrom 14 à Antsirabe, sollicité par le VBCD de 2012-2015, avant d'occuper le poste d'entraineur de la GNVB Vakinankaratra en 2015 et JSA en 2016. En équipe nationale, la fédération lui avait confié le poste d'entraîneur national de l'équipe féminine aux Jeux de la CJSOI 2008 aux Seychelles et la sélection féminine seniors aux Jeux des Iles 2011 aux Seychelles et en 2015 à la Réunion.

«RIP Maitre ! On n'oubliera jamais tous tes précieux conseils », ont posté dans les réseaux sociaux nombreux de ces protégés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.