Madagascar: Bois précieux - Pas d'autorisation d'évacuation

Lors de la dernière émission dominicale «Savaravina», le Directeur Général du Madagascar National Parks (MNP) Dr Mamy Rakotoarijaona a insisté sur le concept «de la culture de la conservation» de nos richesses naturelles. évoquant la gestion des Aires Protégées en cette période de pandémie de Covid-19. MNP est en effet l'organisme sous tutelle du ministère de l'Environnement et du développement durable qui gère 43 Aires Protégées.

Il promet dans la conjoncture actuelle de bien harmoniser ses actions afin d'atteindre l'équilibre budgétaire, car Covid-19 a beaucoup frappé les finances de l'organe. Environ 35 à 40 % des recettes du MNP proviennent des recettes des visiteurs de nos parcs. Raison pour laquelle Dr Mamy Rakotoarijaona incite tout un chacun à promouvoir le tourisme national.

Sur un autre sujet capital, touchant le bois de rose, le DG du MNP est clair que cela n'entre pas dans la vision du ministère. « Non seulement dans les Aires Protégées sous ma gestion, il n'y a pas de bois de rose; mais au sein de notre ministère de tutelle, le MEDD, il n'y a pas encore aucune autorisation d'évacuation de bois de rose ».

Rappelons qu'en février dernier, la ministre Vahinala Baomiavotse Raharinirina a précisé que durant l'année 2020, le climat entre Madagascar et la CITES (convention internationale sur le commerce des espèces menacées) est aisé. Cela signifie que notre pays n'avait eu ni interpellation, ni critique émanant de l'organe mondial qui gère le commerce des bois précieux comme le bois de rose, l'ébène et le palissandre.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.