Madagascar: Diana - Le programme USAID Mahefa Miaraka touche à sa fin

Après cinq ans de bons et loyaux services, le programme Mahefa Miaraka financé par l'USAID va cesser. Il a beaucoup aidé la communauté du Nord.

Toute bonne chose a sa fin. Le programme « USAID Community Capacity for Health », (Capacité Communautaire pour la Santé) connu localement sous le nom de Mahefa Miaraka, entame sa dernière année de mise en œuvre et va effectuer un retrait progressif de ses appuis aux régions d'intervention jusqu'à sa clôture définitive. En fait, il s'agit d'un programme de santé communautaire intégré financé par l'USAID pour cinq ans (juin 2016- juin 2021) et mis en œuvre par JSI Research & Training Institute, Inc. Dans ce cadre, le Programme a procédé au partage des acquis et contributions dans les régions qu'il appuyées.

Dans la région Diana, qui figure parmi les sept régions de Madagascar bénéficiaires du projet, la Direction Régionale de la Santé Publique , en collaboration avec Mahefa Miaraka, a organisé un atelier pendant la fin de semaine à l'Hôtel de la Poste d'Antsiranana et à travers une «visio-conférence» aux fins de disséminer les résultats, approches, bonnes pratiques, et leçons apprises, fruits de la collaboration entre les secteurs publics et ledit programme durant les cinq années d'intervention dans les trois districts de la région, Antsiranana I, Antsiranana II et Ambilobe.

Secteur public

Selon les explications, le programme a, en général, appuyé et accompagné le ministère de la Santé publique dans ses efforts pour réduire les morbidités et mortalités des mères, des nouveaux nés et des enfants, à travers le renforcement des services de santé communautaire et des structures qui les soutiennent au niveau fokontany, commune, district et région. Il a notamment visé à renforcer les capacités du secteur public à planifier, fournir et gérer les services de santé communautaires et à revitaliser l'engagement communautaire pour la santé.

L'atelier a eu un trait particulier lors d'un rendez vous qui a duré plus de trois tours d'horloge. Les participants, issus de tous les districts, ont eu droit à une série de reportages des réalisations effectuées pendant les cinq années de travail, accompagnés des témoignages des bénéficiaires. Une série d'interventions des officiels, clôturées par le Gouverneur Daodo Arona Marisiky, ont aussi inséré dans les différentes présentations les résultats des approches communautaires.

L'occasion a également permis aux invités de visionner le reportage sur les engagements des maires dans la mise en œuvre du Plan National de la Santé Communautaire. De leur côté, ces derniers ont successivement partagé leurs réalisations et contributions dans la construction des « Toby des agents communautaires» dans leurs communes respectives. Au total, leurs contributions ont atteint 173 millions d'ariary.

C'est pour cela que les populations locales ont ressenti l'importance d'avoir des agents communautaires, en particulier ceux qui vivent dans des coins reculés et loin d'un centre de santé de base.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.