Ile Maurice: Contraventions - Sous les masques, la colère

Hier, lundi 12 avril, 100 personnes ont été prises en contravention pour non port du masque. La police, mobilisée pour faire respecter cette mesure, paye parfois le prix de la colère de la population. Du moins, si l'on en croit une plainte faite par une policière...

Celle-ci, a affectée à la Divisional Supporting Unit (DSU) Metropolitan North, allègue qu'un individu l'a malmenée et lui a tordu le bras alors qu'elle interpellait une élève de 16 ans pour non port du masque. Elle a porté plainte au poste de police de Trou-Fanfaron.

L'incident a eu lieu à la rue Sir Seewoosagur Ramgoolam, à Port-Louis, lundi après-midi. «Eta ki kontravansion mask to pe pran li. So mask dan so lamin», aurait lancé le suspect, un chauffeur de taxi proche de la mineure, à la policière. «Pena pou pran li kontravansion, taler mo kass to lamin», aurait dit le quinquagénaire.

Les collègues de la policière ont alors arrêté du suspect habitant un faubourg de la capitale. Il a été conduit au poste de police. Après avoir donné sa version, il a été relâché sur parole. Quant à la policière, elle a reçu des soins à l'hôpital Dr A.G. Jeetoo.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.