Egypte: Certaines parties insistent à exploiter les fleuves internationaux de manière non-étudiée

Certaines parties insistent à établir des méga-projets pour exploiter les fleuves internationaux de manière non-étudiée, sans tenir compte de l'importance de préserver l'intégrité et la pérennité des ressources hydriques et sans réaliser le défi mondial commun que représente le changement climatique et ses contrecoups, a affirmé le président Adbel Fattah Al-Sissi lors de sa participation en visio-conférence à la réunion organisée par la banque africaine de développement (BAD) en coopération avec le centre mondial d'adaptation (GCA) sous le thème" le dialogue des dirigeants sur les répercussions urgentes de la pandémie de Covid-19 et du changement climatique en Afrique au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement".

Le changement climatique est un défi existentiel que notre continent africain doit relever notamment à la lumière de la pénurie d'eau croissante subie par certains de ces Etats dont l'Egypte, a prévenu le président Abdel Fattah Al-Sissi avant de mettre en exergue le danger que cela représente "pour l'avenir et la sécurité de nos peuples".

Le chef de l'Etat a affirmé l'engagement de l'Egypte aux efforts d'adaptation au changement climatique et son soutien à l'appel du secrétaire général de l'ONU à la nécessité que les pays avancés consacrent 50% du financement climat destiné aux pays en développement aux efforts d'adaptation et de construction des capacités permettant de supporter les séquelles du changement climatique.

Le président Al-Sissi a annoncé que l'Egypte était disposée à accueillir la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP27 et s'engageait à en faire un tournant pour les questions liées à l'adaptation notamment dans le continent africain.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.