Sénégal: Prestation de serment - Les notaires invités au respect des règles d'éthique et de secret professionnel

12 Avril 2021

Maîtres Serigne Amadou Tamsir Ndiaye, Mory Diakhté, Emile Soulèye Guèye et Aïcha Lô ont prêté serment lundi devant la Chambre civile et administrative de la Cour d'appel de Dakar pour exercer leurs fonctions de notaire. Au cours de la cérémonie, qui s'est déroulée en présence de plusieurs autorités judiciaires du pays, ils ont été invités à respecter strict des règles d'éthique et du secret professionnel.

Ces nouveaux notaires associés dans quatre charges de Dakar ont réussi un concours très sélectif avant de faire un stage de trois ans. « N'importe qui ne peut exercer la fonction de notaire qui requiert compétence, probité et respect du secret professionnel », a averti l'avocat général, au cours de la cérémonie de prestation de serment.

Dans son discours, le président de la Chambre des notaires du Sénégal, Me Alioune Ka, a, pour sa part, beaucoup insisté sur l'éthique à laquelle il a appelé ses jeunes confrères notaires. « Le serment, en tant que déclaration, est un acte grave. Il met en jeu l'honneur et le respect du secret professionnel de la personne et de ce qu'il s'engage à son respect sous peine de sanction. Vous devez toujours garder en bandoulière les formules de votre serment », a-t-il déclaré. Pour lui, le notaire est astreint à une obligation de résultat. « Il est un collecteur d'impôt et un manipulateur de fonds publics. Donc, c'est en ce sens que je les incite toujours à avoir la tête sur les épaules, à suivre les règles édictées par notre profession et à faire preuve de déontologie et à maintenir le secret professionnel et de ne pas être animé par le gain de l'argent facile. Parce que malheureusement, si on ne fait pas attention dans l'exercice de la profession de notaire, on peut confondre les deniers publics qui nous ont été confiés avec les honoraires qui nous sont payés dans le cadre de notre prestation ».

Abondant dans le même sens, le Secrétaire général du Conseil de l'ordre des avocats a rappelé qu'être notaire au Sénégal, c'est appartenir à une élite qui n'a que des privilèges et des obligations. « Il faut faire la part des choses en essayant d'avoir un comportement équilibré. Nous sommes par nos fonctions une autre partie isolée. Le notaire comme tous les autres acteurs de la justice, ne pourra se comporter comme tout justiciable. Le fait d'appartenir à cette élite nous impose un comportement exemplaire à l'intérieur de nos offices mais partout où nous sommes dans la vie », a ajouté Me Ibrahima Ndiéguène.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.