Cote d'Ivoire: 40è Popo Carnaval de Bonoua - Un village-maquis de trois hectares pour booster les activités économiques de la région

Le top départ de la 40è édition du Popo Carnaval a été donné le 8 avril 2021, à la place Kouadio Amangoua de Bonoua. Evénement culturel et touristique par excellence, grâce à l'apport des sponsors, le Popo Carnaval constitue à bien des égards un appel au développement. Et ce, à travers la promotion de la destination Bonoua, le « village Ivoire ».

L'impact du Popo Carnaval est visible sur l'écosystème culturel et écotouristique de toute la région du Sud-Comoé.

Établi sur trois hectares, ce "Village" abrite une cinquantaine de maquis et une quarantaine de restaurants et points de gastronomie. A cela, il ne faut pas occulter les activités satellites (Cars, taxis, motos-taxis, stations essence, hôtels, tourisme...) gravitant autour de cette déferlante. De quoi booster l'économie de cette région, le temps du Popo Carnaval.

D'ailleurs, le choix du thème qui n'est pas fortuit est : « Popo Carnaval, 40è édition au service du développement culturel et touristique pour une Côte d'Ivoire unie. »

Indiquée comme celle de la relance, la 40ème édition a été l'occasion pour le Commissaire général du festival, M. Kakou Paul, tout comme toutes les autorités l'ayant succédé au pupitre, de relever l'impact économique négatif de la pandémie à coronavirus. Crise sanitaire qui a empêché la tenue dudit festival en 2020.

Selon M. Dabila Ouattara, Manager Sponsoring à Brassivoire, malgré les contraintes qu'impose la pandémie à coronavirus, vivre et faire rayonner la culture est un devoir que s'est assignée son entreprise.

A noter que le Popo Carnaval se tient sous les auspices de sa Majesté Nanan Kacou Venance, Roi des Abouré Ehivet.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.