Sénégal: Drames à Kédougou - Un taxi heurte mortellement un homme, un jeune se noie à Dindéfélo

12 Avril 2021

Un jeune homme d'origine malienne parti se baigner à la cascade de Dindéfélo, a été retrouvé mort noyé dimanche. La veille, c'est un homme d'une soixantaine d'années qui a été mortellement heurté par un taxi, dans la commune de Kédougou.

Malick Kafiya, commerçant vendeur de motos et pièces détachées au marché central de Kédougou est décédé dimanche à la cascade de Dindéfélo des suites d'une noyade.

En clair, les chutes de Dindéfélo sont très prisées en cette période de forte chaleur. Le corps de la victime a été acheminé à Kédougou par les éléments de la 62ème Compagnie d'incendie et de secours, notamment au niveau de la morgue du centre de santé de Kédougou. Réagissant à cet événement. Malheureux, le maire de la commune de Dindéfélo a annoncé des mesures restrictives pour l'accès à la Cascade. Il n'écarte pas l'idée «d'une éventuelle fermeture temporaire de la Cascade en attendant d'acter les mesures annoncées» informe-t-il. Le jeune homme, Malick Kafiya devait être enterré lundi matin au cimetière musulman de Kédougou.

La veille, un accident mortel d'un homme âgé d'une soixantaine d'années est survenu aux environs de 13h. Un taxi vert blanc (clando) a heurté le sieur M. Keita résidant au quartier Compagnie dans la commune de Kédougou qui aurait des troubles psychiques. La victime était à bord d'une moto «Jakarta». Sous le choc, il est décédé sur le coup. Le conducteur est présentement aux arrêts et il est poursuivi pour homicide involontaire.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.