Mali: Sidi Brahim Ould Sidati assassiné à Bamako

Le président de la Coordination des mouvements de l'Azawad (Sidi Brahim Ould Sidati) a été abattu, le 13 avril, par des individus non identifiés.

Le président de la coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, l'un des groupes signataires de l'accord de paix d'Alger) se trouvait devant sa résidence, lorsqu'il a subi des tirs entre 6 heures et 7 heures du matin.

Selon le chargé des questions juridiques au sein de la CMA, Attaye Ag Mohamed, les deux assaillants se trouvaient à bord d'une voiture quand ils l'ont pris pour cible. Des enquêteurs sont déjà à pied d'œuvre sur les lieux.

«Nous venons de perdre notre président, Sidi Brahim Ould Sidatt, assassiné ce matin à Bamako», a annoncé Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA, alliance d'anciens groupes armés indépendantistes touaregs et nationalistes arabes qui ont combattu les forces maliennes dans le nord à partir de 2012.

L'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati intervient quelques semaines après la reprise, mi-février, des réunions du comité de suivi de l'accord à Kidal. Le gouvernement malien et des groupes signataires de cet accord avaient pu se rencontrer au du nord contrôlé encore par les groupes armés malgré le retour sur place de l'armée constituée.

Selon plusieurs diplomates internationaux à Bamako, la rencontre de Kidal a symbolisé « le retour d'un climat de confiance » entre acteurs maliens. La présence des membres des groupes armés au sein du gouvernement a également suscité l'espoir de voir se concrétiser des avancées dans la mise en œuvre de l'accord pour la paix et la réconciliation.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.