Congo-Brazzaville: Coopération - La représentante de l'Unicef fait ses adieux

Arrivée au terme de son mandat diplomatique, la représentante de l'Unicef au Congo, Micaela Marques De Sousa, a été reçue en audience, le 12 avril à Brazzaville, par le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique, Léon Juste Ibombo.

Les deux personnalités ont échangé sur la coopération bilatérale entre l'Unicef et la République du Congo. Après quatre ans d'exercice en terre congolaise, Micaela Marques De Sousa a noté une coopération dynamique au plan des activités conjointes.

« Nous sommes rassurés que nous avons aujourd'hui des données fiables sur ce qui se passe au niveau des enfants au Congo concernant la protection de l'enfant en ligne », a commenté Micaela Marques De Sousa.

Parmi les grands dossiers de cette coopération, l'on note également les textes d'application des lois concernant la cybercriminalité au Congo. « Le Congo est le pays, je dirai même, chef de file dans ce domaine très important pour l'Unicef », a-t-elle indiqué.

De son côté, le ministre Léon Juste Ibombo a salué l'implication de l'Unicef dans la réussite de cette action. « Le Congo est reconnu comme Etat pilote au niveau de la CEEAC pour édicter des lois qui vont protéger l'enfant en ligne et l'Unicef nous a accompagnés dans le cadre de cette action. On est l'un des rares pays de la sous-région, sinon le seul à avoir une étude des données exhaustives concernant l'enfant avec l'usage de l'Internet », a-t-il déclaré.

A noter que dans le cadre de la protection de l'enfant en ligne, le Congo est en pourparlers avec l'Union européenne afin qu'il puisse ratifier la Convention de Budapest contre la cyber criminalisation.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.