Sénégal: Financement des partis politiques - Le forum civil presse l'état

Le Forum civil veut une loi sur le financement des partis politiques et la protection des lanceurs d'alerte. La section départementale de Rufisque l'a fait savoir au cours d'un atelier sur le sujet organisé au cours du week-end.

Selon Djibril Gueye, coordonnateur départemental du Forum civil, « Il y a deux lois importantes sur lesquelles l'Etat du Sénégal doit faire vite, c'est d'abord la loi pour la protection des lanceurs d'alerte pour la lutte contre la corruption mais aussi la loi sur le financement des partis politiques et des campagnes électorales parce que nous sommes tous témoins qu'en ces périodes d'élections surtout, pré-électorales, de campagne électorale, vous savez que l'argent coule à flot. Des accusations tous azimuts de corruption politique fusent de toutes parts, donc il est important que le Sénégal s'y attèle pour qu'avant les prochaines joutes électorales qui seront dans moins de deux ans pour toutes les législatures, que cette loi soit adoptée et que le processus de financement soit transparent et équitable pour l'ensemble des organisations politiques ».

Pour mettre un terme aux supputations et accusations dangereuses en période de campagne électorale et par souci de bonne gouvernance, cette loi s'impose, de l'avis du coordonnateur, « des accusations ont été portées contre des partis politiques sur des financements illicites en période de campagne électorale. C'est pourquoi il est important de revenir sur cette question, de pouvoir sensibiliser l'ensemble des partis sur le sujet ».

A cet effet, il préconise de se baser sur des propositions qui ont été faites par son organisation. Celles-ci sont axées sur l'exigence du respect de la loi par tous les partis politiques qui sont des associations de droit commun, soumis au respect de la loi. « Les organisations politiques, c'est d'abord des associations de droit commun qui doivent répondre à des critères d'administration, de gestion et qui doivent rendre compte par des états financiers. Avoir une transparence sur les critères et surtout les conditions de mobilisation des ressources ».

Afin de diffuser cette idée et de la faire adopter par l'ensemble des acteurs politiques, le Forum civil entend dupliquer ces rencontres dans les capitales régionales à travers le pays, « C'est une occasion de rassembler les forces sociales du pays sur les questions d'intérêt national car la question du financement des partis politiques et des campagnes électorales est aujourd'hui une question d'actualité. Et c'est pour le Forum civil, une des activités fortes dans la lutte contre la concussion et la corruption », a expliqué Djibril Guèye ajoutant que cette activité va être déroulée dans l'ensemble des capitales régionales « pour recueillir d'abord les avis des partis et des hommes politiques et les acteurs sociaux pour que la loi qui sera proposée à l'Assemblée nationale ait ce cachet populaire, ce cachet communautaire mais soit surtout partagée par l'ensemble des personnalités politiques et de la société civile.

Pour une meilleure gestion des partis politiques et la traçabilité dans la gestion des ressources, le coordonnateur du Forum civil a plaidé pour une plus grande implication des militants dans la mobilisation des ressources, par des cotisations régulières afin d'éviter leur patrimonialisation.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.