Sénégal: Programme 100.000 logements - Les premières maisons livrées en juillet

Les premiers logements sociaux du Projet 100000 logements, vont être livrés en juillet, le directeur général de la société S2I l'a annoncé à l'occasion d'une visite de chantier avec la secrétaire d'Etat chargée du logement. Victorine Ndèye était hier, lundi, à Bambilor où sont prévus 2000 logements sociaux.

L 'Etat va bientôt réceptionner le premier lot de logements sociaux réalisés dans le cadre du projet 2000 logements prévus à Bambilor et dénommé les Résidences du Lac Rose. Ces premières maisons au nombre de 200 s'inscrivent dans le cadre d'une convention entre le ministère de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique et la Société Immobilière d'Investissement S2I appartenant au programme 100.000 logements annoncé par l'Etat du Sénégal, et elles seront réceptionnées le 31 juillet prochain. « Le 08 janvier 2021, on a signé une convention avec l'Etat, on doit construire à peu près 2000 maisons. Certaines villas sont prêtes. Les 200 premières maisons, on va remettre les clés à l'Etat le 31 juillet 2021 », a expliqué Babacar Chimère Diouf, Directeur Général de la S2I.

Le programme de 100.000 logements est une initiative gouvernementale dont l'objectif déclaré est de faciliter l'accès au logement à tous les Sénégalais d'ici et de la diaspora. C'est pourquoi, les coûts de ces villas sont maintenus à des niveaux assez accessibles aux bourses moyennes avec un accompagnement de l'Etat qui permet d'amoindrir les coûts de fabrication. « En termes de prix, il faut préciser que ce n'est pas une commande publique mais l'Etat nous fait travailler, il nous a demandé de construire des maisons pour les Sénégalais. C'est l'Etat qui a fixé les prix et accompagne les acquéreurs. Pour les deux villas que vous avez visitées aujourd'hui, le prix c'est 12 millions. Mais je tiens à préciser que si ce n'était pas avec l'appui de l'Etat, ces maisons auraient coûté au minimum 21 millions » a fait savoir M. Diouf.

Le responsable de la société de construction d'ajouter que ces maisons sont construites avec des fondations assez solides pour permettre d'accueillir des modifications et de supporter R+1. Prenant part à la visite de chantier, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'urbanisme, du logement et de l'hygiène publique a magnifié la portée du projet en termes d'emplois mais aussi de retombées pour le secteur privé, avec les intrants qui sont fabriqués ici. « S2I est la première structure avec laquelle, le ministère a signé un protocole dans le cadre du projet 100.000 logements.

Le projet ce n'est pas que des logements, c'est une opportunité en termes de création d'emplois, une opportunité en termes de développement du secteur privé. Ce projet, grosso modo, c'est 18 millions de tonnes de ciment, 7 millions de tonnes de fer, c'est 200000 kits sanitaires, 600000 portes, 700000 fenêtres qui vont profiter à l'industrie locale, donc au secteur privé », a relevé Victorine Ndèye qui ajoute que « sur le site, 500 emplois sont déjà créés pour la réalisation des 200 logements ». Elle a aussi rappelé que le projet 100.000 logements est une composante du programme zéro bidonville à l'horizon 2035.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.