Sénégal: Kaolack / Lutte contre les violences faites aux femmes et filles - La coopération belge engage une nouvelle stratégie

La coopération technique Belge en partenariat avec l'Etat du Sénégal et ses autres partenaires stratégiques a terminé à la veille de la semaine écoulée un atelier de deux jours axé sur la lutte contre les violences du genre.

Cette rencontre qui mobilisait près d'une cinquantaine de participants consistait à mettre en place des groupes de travail thématiques pour la prise en charge des adolescents et les violences sexuelles sur le genre. Un prétexte pour mettre en place un modèle de centre d'accueil unique, sorte de centre d'Ado pour la prise en charge de ce genre d'abus exercé sur cette catégorie de la population. Ces centres qu'on envisage d'installer dans les structures de santé ou ailleurs dans les villes auront comme missions de répondre à tous les services qui leur seront demandés par les personnes victimes de violences.

Il s'agira exclusivement des besoins en protection en cas de violence provenant de la famille ou d'une personne proche. Aussi d'une prise en charge médicale dont les personnes victimes de violences ont toujours besoin pendant les heures succédant leur agression. Ces besoins s'articulent également autour d'un accompagnement psychologique grâce à un partenariat multiforme qui sera établi avec les différents services compétents de la place afin de restituer et renforcer la confiance et la sécurité à ces personnes.

Ainsi après la Corée et la Belgique, la coopérative technique Belge est en train d'acclimater au Sénégal cette nouvelle forme de lutte contre ces formes d'agressions exercées sur les adolescents et les violences sexuelles afin de renforcer les actions convoitées par bon nombre d'intervenants présents dans notre pays et apporter une autre stratégie capable de réduire ce fléau à sa plus faible échelle.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.