Afrique: BM/Changement climatique/ Covid-19 - Le chef britannique de la COP26 demande le renforcement du financement

C'était lors d'une conférence de presse. Alok Sharma est le président de la COP26 du Royaume-Uni. Il a été chargé d'organiser avec succès la 26e Conférence des parties à la Convention - cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (CNUCC), en novembre pour le gouvernement britannique.

Alok Sharma souhaite que la Banque mondiale (BM) fasse davantage pour aider les pays à faible revenu à abandonner les combustibles fossiles. Il a demandé à la Banque de « renforcer » le financement. Il faut « accroître le soutien à la transition des pays loin des combustibles fossiles et créer un plan clair pour éliminer progressivement le soutien de la banque à leur égard », a-t-il déclaré lors des réunions de printemps de la BM. Cette dernière va se joindre à d'autres banques multilatérales de développement pour « signer une déclaration commune sur la nature » lors de la COP26 à Glasgow, en Écosse, a-t-il ajouté.

Le président de la BM, David Malpass, a déclaré à ses actionnaires que 35% des prêts de l'institution auront des avantages climatiques. La moitié de son financement climatique concernera l'adaptation au changement climatique et toutes les opérations de la banque seront alignées sur l'Accord de Paris à d'ici 2023.

«En cette année critique, l'année de la COP26 et d'un nouveau plan d'action sur le changement climatique, j'exhorte la Banque mondiale à aller plus loin », a poursuivi Alok Sharma. En novembre prochain, les représentants des pays devraient présenter des plans de réduction des émissions plus ambitieux à la COP26. Ce mois d'avril, le président américain, Joe Biden, réunira 40 dirigeants mondiaux pour un sommet virtuel sur le changement climatique afin d'encourager une action plus agressive et plus de financement.

La Banque mondiale sous pression

La pandémie de Covid-19 a fait monter les enjeux de l'action climatique. Le leadership du Royaume-Uni dans la COP26, ajouté à la victoire électorale de Joe Biden, deux des plus grands actionnaires de la BM poussent l'institution à jouer un rôle central pour garantir la reprise économique après la pandémie et pour faire progresser les objectifs climatiques.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.