Algérie: Le ministère de l'Environnement appelle à bannir le jet anarchique des ordures

Alger — Le ministère de l'Environnement a appelé, mardi, les citoyens à éviter les comportements négatifs susceptibles de porter préjudice à leur environnement, à leur tête, la consommation excessive et le jet anarchique des ordures.

Dans un communiqué à l'occasion de l'avènement du mois de Ramadhan, le ministère de l'Environnement a exhorté au bannissement du jet anarchique des déchets, au respect des horaires de dépôt des ordures, qui doivent être mis dans les bacs destinés à cet effet et non sur la chaussée et la rue ou les espaces de loisirs, de promenade et de détente.

Pour le ministère de l'Environnement "la propreté de l'environnement ne relève pas uniquement des agents de l'hygiène, d'ou l'impératif du changement de mentalités". A ce propos, les citoyens sont appelés à ne pas céder à la consommation excessive de nourriture et de boissons afin de réduire le volume de déchets domestiques.

Par ailleurs, le même département ministériel prône l'encouragement des initiatives au niveau des cités en coordination avec les services e charge du nettoyage et la généralisation du tri sélectif des déchets ménagers.

Recommandant, d'autre part, l'utilisation de couffins ou de sacs en tissu au lieu des sachets en plastique, dont la durée de dégradation dans la nature est estimée à 400 ans, le ministère de l'Environnement insiste sur l'importance du nettoyage des marchés et de la sensibilisation des commerçants et bouchers aux dangers du jet anarchique des restes de leurs marchandises.

Dans le même contexte, un appel est lancé pour "un achat responsable" en fonction des besoins et en évitant la multiplication des emballages, rappelant que le volume des déchets augmente considérablement durant le Ramadhan, en raison de la hausse des niveaux de consommation de tous les produits alimentaires, y compris le pain, qui enregistre des taux de gaspillage allant jusqu'à 600 tonnes par jour.

Evoquant une augmentation de déchets de 10%, la même source précise qu'il s'agit principalement les résidus alimentaires et de déchets plastiques à usage unique, ce qui reflète "la frénésie de consommation" enregistrée au cours de ce mois.

Le ministère de l'Environnement déplore, par ailleurs, des phénomènes de combustion d'ordures au beau milieu ou à proximité des sites résidentiels ainsi que de mauvaises herbes sèches, ce qui conduit à la pollution de l'environnement et nuit à la santé des personnes.

Entre autres aspects négatifs observés, le ministère évoque le jet anarchique de déchets animaux et végétaux par des bouchers et des commerçants, faisant état de plus de 500.000 quintaux de légumes jetés sur 10 millions achetés.

Le mois de Ramadan enregistre également une large utilisation de sacs en plastique et une consommation irrationnelle de diverses boissons en bouteilles plastiques, avec tout l'impact négatif de ces comportements sur la santé de l'homme et l'environnement dans lequel il vit, déplore encore la même source.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.