Congo-Kinshasa: Kisalu me banda !

Plus d'excuse, que le travail commence ! L'on a assez perdu du temps par des conciliabules politiques qui n'auront, au final, rien produit. Cette fois-ci, l'on veut bien y croire. Oui, croire à un nouveau départ. Croire à ce nouveau Gouvernement Sama Lukonde.

Croire à ces "warriors". Le solfège d'espoir ! Seront-ils à la hauteur des attentes ? Qui sait ? Ils bénéficient de la confiance du Chef de l'Etat. D'ailleurs, d'aucuns estiment que l'attente aura été très nécessaire avant de connaitre les membres du gouvernement Sama Lukonde Kyenge. A les en croire, Tshisekedi s'est montré intransigeant à l'égard de certains cas des figures qui lui ont été proposés par les différents regroupements politiques, mais, qu'au final, ils n'ont pas bénéficié de son crédit. Il suffit juste de scruter de près la nouvelle configuration et les acteurs politiques que compose le Gouvernement de l'Union sacrée de la Nation, pour enfin comprendre les enjeux qui se veulent de taille.

Deux mois après la nomination de Sama à la primature, son Gouvernement qui a été rendu public hier, devra être au rendez-vous avec son histoire. Le peuple ne le jugera qu'au résultat. A eux de faire effectivement leur travail comme il se doit. Ainsi donc, de loin ou de près, les millions des congolais dépités par l'inaction de ses dirigeants d'antan, observent minutieusement et espèrent à un changement radical d'avec l'ancien système de triste mémoire, qui a été incarné par la médiocrité et par l'absence totale d'une vision commune capable de redresser la RDC. Cette fois-ci, l'on ne veut plus entendre des excuses ou des justifications superfétatoires qui peuvent nous éloigner de l'objectif voulu.

Depuis la rupture d'avec Kabila et l'avènement de l'USN représenté par l'équipe Sama, Tshisekedi n'aura plus d'excuses à balancer devant le peuple congolais, si et seulement si, le changement tant prôné ne se manifestait pas comme l'attend la population. A ce moment-là, il ne serait plus commode de chercher le bouc-émissaire telle une aiguille dans une boite des foins, pour enfin endosser les responsabilités comme ce fut le cas avec les anciens partenaires au sein du Front Commun pour le Congo.

Loin s'en faut, Sama et ses warriors, ne devraient plus continuer à perdre du temps. Son discours programme qu'il fera dans les prochains jours devant la représentation nationale, devra ipso facto, corroborer avec les attentes du peuple congolais ainsi qu'à la vision du Chef de l'Etat qui consiste à redresser la Nation congolaise. Plus questions des discours surréalistes. L'objectif ici, ce serait de travailler intensément afin de sortir le pays qui se trouve au fond du gouffre. Le peuple a besoin d'y croire. Ne le décevez pas chers dirigeants. Pour une fois. Quoi qu'il en soit, il ne jugera qu'au résultat.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.