Congo-Brazzaville: Appui aux PME - 147 entreprises vont bénéficier des subventions de 1,3 milliard FCFA

La liste des lauréats du Concours du plan d'affaires (CPA) et du Fonds d'appui au développement des PME (FADPME) a été dévoilée le 13 avril, à Brazzaville. Au total 120 projets de création d'entreprises et 27 sociétés en développement ont été sélectionnés par les experts à l'issue d'un programme conjoint Congo/Banque mondiale.

Les bénéficiaires du premier cycle du CPA et de la première génération du FADPME, s'inscrivant dans le cadre du Projet d'appui au développement des entreprises et la compétitivité (PADEC), sont sélectionnés à l'issue des travaux d'examen confiés à des experts locaux et étrangers. Plus de 1113 dossiers de candidature au départ, puis 230 meilleurs dossiers présélectionnés, c'est finalement 147 candidatures qui ont été retenues.

Ces PME vont recevoir des subventions de l'État congolais selon mécanisme à coûts partagés. Les subventions varient entre 5 millions et 100 millions francs CFA par bénéficiaire. Le comité de sélection a procédé à un tri à travers les principales villes du pays et formé les postulants, notamment à Brazzaville, Pointe-Noire, Kinkala, Owando, Dolisie, Makoua et Ouesso. Les critères de choix restent la pertinence de projets, la capacité orale des candidats et le secteur d'activité.

D'après la ministre des PME, de l'Artisanat et du Secteur informel, Yvonne Adélaïde Mougany, l'objectif a été atteint, celui d'impulser la culture entrepreneuriale parmi les jeunes et les femmes. Toutes les couches sociales ont été retenues dans cette initiative d'appui au secteur privé national, car les femmes représentent 31% de l'ensemble des lauréats et 14 % pour les personnes vulnérables.

« C'est donc avec la grande satisfaction d'une promesse tenue que je confirme la distinction de 120 dossiers, dont les auteurs vont bénéficier tant du cycle de formation sur l'entrepreneuriat que surtout des prix leur permettant d'entamer avec plus d'atouts de réussite leur aventure entrepreneuriale(... ) Je voudrais réitérer mon appréciation favorrable pour la qualité des résultats atteints, à l'issue d'un travail à la hauteur des attentes, exécuté par les équipes du PADEC, du comité de sélection, le ministère de tutelle et les consultants », a laissé entendre Yvonne Adélaïde Mougany.

Il faut retenir que le PADEC est un projet financé grâce à un prêt de la Banque mondiale à hauteur de 25 millions de dollars, environ 14,6 milliards de francs CFA. Deux outils ont ainsi été mis en place : le CPA et le FADPME. En raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19, la coordination du projet a décidé de simplifier le processus de sélection, grâce à des facilités qui sont accordées aux promoteurs d'entreprise en création ou en développement dont les ressources ont été affectées par la pandémie.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.