Burkina Faso: Assassinat de Thomas Sankara - «La France doit mettre à disposition de la vérité tous les documents»

Ce mardi 13 avril, le tribunal militaire a décidé de la mise en accusation de l'ex-président Blaise Compaoré pour attentat à la sureté de l'État, complicité d'assassinat et recel de cadavres dans le dossier de l'assassinat de l'ancien chef de l'État Thomas Sankara.

Jérémie Sigué, spécialiste de la politique burkinabè et auteur, notamment, de « La faillite morale du chef d'État africain » aux Éditions Le Pays, répond aux questions d'Edmond Sadaka.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.