Madagascar: Transport sur la RN4 - Cinq chauffeurs en garde-à-vue

Cinq chauffeurs de deux camions et d'un fourgon sont en garde-à-vue, d'après le commandant de Groupement de la Gendarmerie nationale de Boeny, lundi. Le transport de marchandises douteuses est le motif de cette surveillance accompagnée d'enquête.

Dimanche, le gouverneur de la région Boeny, Mokhtar Andriantomanga, a expliqué la situation au niveau des barrages, dont celui d'Ambondromamy, depuis vendredi. Il a soupçonné une affaire louche. C'est un sms envoyé par erreur vendredi, vers son portable qui était à l'origine de ce doute.

« J'ai reçu un coup de téléphone d'un agent de la Gendarmerie nationale en service au barrage d'Ambondromamy, vers 19h 30. Il m'expliquait qu'un texto a été envoyé par erreur vers mon numéro, car il devait être envoyé à son collègue au barrage de Tsaramandroso, toujours sur la RN4.» Le gouverneur a été étonné de lire le message qui disait: «sont autorisés à entrer dans la région Boeny 0258 TB, 9170 TA, 5085 TA, avec des fautes d'orthographe. Évidemment, c'est la formule que j'utilise pour autoriser les véhicules à entrer en cas de demandes acceptées». Il a alors appelé le commandant du Groupement afin qu'il aille voir sur place la situation qui lui semblait ambigüe car normalement, les camions de marchandises et fourgons n'ont pas besoin d'autorisation pour circuler sur la RN 4.

Cet envoi du sms est une tentative d'usurpation de fonction car c'est la formule du gouverneur.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.