Tunisie: EST - Garder la distance

14 Avril 2021

Comme lors des trois dernières sorties en championnat, les « Sang et Or » devront privilégier tout à l'heure le résultat à la manière. L'essentiel est de préserver l'écart qui les sépare de leurs poursuivants directs, le dauphin étoilé en particulier.

Depuis le début de la saison, l'Espérance n'a perdu que deux matches en championnat, contre le CSS et l'ESS. En dépit de ces deux contreperformances, le champion de Tunisie en titre a préservé son leadership et ne compte pas y renoncer. Pour ce faire, il faut continuer à gagner et tant pis si la manière n'est pas toujours présente. Avec le rythme endiablé du championnat et la fatigue cumulée qui va avec, sans oublier qu'on est en fin de saison, il vaut mieux économiser son énergie et faire preuve de réalisme. On ne peut pas gagner à tous les coups quand on joue sur plus d'un front et au rythme accéléré d'un match tous les trois jours.

Mouïne Chaâbani et ses joueurs l'ont appris à leurs dépens ces derniers temps. Outre la défaite en championnat devant l'ESS, il y a tout juste un mois, les «Sang et Or» ont perdu, il y a une dizaine de jours, contre la formation sénégalaise de Teungueth en match comptant pour l'avant-dernière journée de la phase de groupes de la C1 africaine. Une défaite sans conséquence sur le parcours de l'équipe dans l'épreuve continentale, étant qu'elle avait assuré sa qualification aux quarts de finale de l'épreuve lors de la journée précédente. C'est dans ce contexte que l'EST se déplace cet après-midi à Tataouine où elle affrontera tout à l'heure l'équipe locale en match retard comptant pour la 16e journée du championnat. Une Espérance qui maintient le cap en dépit des défaites. C'est aussi une formation «sang et or» qui n'est plus invincible en championnat, sans compter une infirmerie qui ne désemplit pas.

Le turnover se poursuit

Si l'infirmerie ne désemplit pas, c'est à cause des blessures musculaires liées à la fatigue, sans compter les contaminations à la Covid-19. Pour rappel, Fousseny Coulibaly a manqué à l'appel samedi contre le MC Alger pour avoir été testé positif au Covid-19. Son absence se prolongera aujourd'hui.

En contre-partie, le coach «sang et or» pourra compter sur les services de Hamdi Nagguez et Ghaïlane Chaâlali, ménagés lors de la dernière sortie de la phase de groupes de la C1 africaine, étant qu'ils sont sous la menace d'une suspension. Quant à Mohamed Ben Romdhane, également sous la menace d'une suspension, il a été incorporé à la fin de la rencontre, suite à la blessure de Hamdou El Houni. Ce dernier s'est entraîné normalement avec ses coéquipiers et son incorporation est tributaire des choix de l'entraîneur. En ce qui concerne Ben Romdhane, il devrait être aligné d'entrée. Le staff technique récupérera également Mohamed Ali Yaâkoubi, suspendu contre le Moloudia d'Alger. Côté infirmerie, l'absence d'Elyès Chetti se prolongera, car il est toujours convalescent.

Malgré ces absences, Mouïne Chaâbani a l'embarras du choix. Son effectif est si bien garni qu'il peut se permettre d'aligner un onze de départ compétitif, prendre l'avantage au score et opérer par la suite des changements pour préserver la santé des joueurs, mais aussi continuer à donner du temps de jeu à ceux qui en manquent. L'essentiel est de garder la distance par rapport aux poursuivants directs, notamment le dauphin étoilé qui n'accuse que six points de retard. C'est dire que les «Sang et Or» ont intérêt à éviter de nouveaux faux pas en championnat, à commencer par le déplacement de cet après-midi à Tataouine.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.