Madagascar: Mandrosoa Ivato - Un Japonais tué par balles lors de l'attaque de son logement

Hier, les habitants de la cité du Seimad à Tanambao, Mandrosoa Ivato, se sont réveillés terrorisés. Un meurtre avait eu lieu dans le logement d'un couple Nippo-malgache (un Japonais de 51 ans et une Malgache) résidant dans la localité. Six bandits cagoulés et armés de fusils de chasse de calibre 12 sont entrés de force dans leur domicile dans le but de le cambrioler.

Ne voulant pas se laisser faire, le mari a résisté et pour le maîtriser, les malfaiteurs lui ont tiré dessus. Blessés par balles, le Japonais a succombé et une somme de 3 000 000 ariary et un ordinateur portable ont été dérobés. Des éléments de la gendarmerie de Mandrosoa Ivato et de la brigade de Talatamaty se sont rendus sur les lieux pour venir à la rescousse du couple.

Cependant, à l'arrivée des gendarmes, les malfaiteurs avaient déjà pris la fuite. Ils ont alors procédé au ratissage des lieux et ont évacué le corps de la victime à la morgue de l'hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona à Ampefiloha. Poursuivant la recherche des malfaiteurs jusqu'à la levée du jour, les forces de l'ordre ont fait venir un chien pisteur de la brigade canine à Ivato. Jusqu'à l'heure où nous mettons sous presse, aucun malfaiteur n'a été arrêté. L'enquête est en cours.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.