Madagascar: En attendant la vaccination

Le sondage fait par Transparency International indique que 76% des personnes interrogées voudraient se faire vacciner.

Le résultat est significatif, mais il ne reflète qu'une tendance qui s'est affirmée au fil des mois. Madagascar a fini par s'inscrire à l'initiative Covax et a pris beaucoup de retard dans le processus. Beaucoup de temps s'écoulera avant qu'une campagne de vaccination ait lieu. En attendant, le pays fait face à cette deuxième vague dévastatrice et les efforts déployés pour l'endiguer, même si ils sont méritoires, n'arrivent pas à freiner la progression de l'épidémie. Le recrutement massif de personnel médical par le ministère de la Santé va permettre de soulager la pression dans les centres de santé, mais on sait que c'est la combinaison de toutes les mesures édictées qui va pouvoir casser la chaîne de contamination.

Cette seconde vague ne cessera sa progression qu'après un temps assez long et cela ne pourra avoir lieu que lorsqu'une véritable synergie aura lieu. Les autorités doivent prendre les mesures nécessaires qui doivent être bien comprises par la population et être suivies sans rechigner. Cela commence par ces recommandations très simples, à savoir le port du masque, le respect des gestes barrières et l'interdiction d'attroupement. Il faut aussi ne sortir qu'en cas de nécessité absolue. Les forces de l'ordre font des rappels à l'ordre incessants, mais ils ne peuvent pas être partout à la fois. C'est sur le front des barrages sanitaires à l'entrée de la région qu'ils sont très présents et particulièrement intransigeants. La vague de contamination actuelle préoccupe les autorités.

Les responsables du ministère de la Santé essaient d'ajuster leur plan d'action et on sait que tout est fait pour répondre aux nécessités dans les centres de soin et dans les hôpitaux. L'oxygène disponible ne couvre pas tous les besoins. Les médicaments anti-Covid s'arrachent comme des petits pains dans les pharmacies. On apprend qu'une hausse de leurs prix va bientôt avoir lieu. Le CVO plus et le remède ED1 sont heureusement là et sont très utilisés. Voilà où on en est aujourd'hui. La lutte contre la Covid-19 s'organise, en attendant la vaccination.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.