Madagascar: Tribunal de Mananjary - Cinq personnes placées sous mandat de dépôt pour trafic de cloches

Dans la matinée d'hier, cinq individus inculpés pour trafic de cloches ont été emprisonnés dans le district de Nosy Varika.

Des églises se plaignent de vols de cloche qui deviennent récurrents depuis l'année 2019. Beaucoup en sont victimes et ont déposé plainte. Face à ce phénomène, les gendarmes ont ouvert une enquête. Malgré les mesures prises par les forces de l'ordre, le trafic de cloche existe toujours.

En effet, plusieurs vols ont été constatés depuis le début de cette année. Au mois de mars dernier, la brigade d'Ampasinambo a obtenu des renseignements que des trafics de cloches étaient réalisés dans la circonscription de ladite unité. Les gendarmes ont entrepris des recherches et ont mis en place des pièges pour retrouver les objets volés.

L'opération a porté ses fruits et a abouti à la découverte de deux cloches pesant respectivement 8 et 16 kg, et l'arrestation de cinq personnes. Les gendarmes ont donc découvert que la première cloche de 8 kg appartenait à l'ECAR Ambalakafe, dans la commune rurale Androrangavola, district Nosy Varika.

Elle avait été volée en 2019, et récupérée à Madiofasina le 27 mars 2021, vers 17 heures. L'autre cloche de 16 kg appartient à l'ECAR Vohitratody, dans la commune rurale Androrangavola, district Nosy Varika. Elle a été récupérée à Madiofasina le 29 mars 2021 à 17 heures, entre les mains de trois individus. Les cloches volées ont été remises à leurs propriétaires après les procédures nécessaires. Les victimes saluent les efforts déployés par les gendarmes.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.