Sénégal: Un responsable d'Enda plaide pour l'accès universel à l'eau

Saint-Louis — Le directeur exécutif du réseau urbain d'Enda, Malick Gaye, a plaidé pour un accès universel à l'eau, un droit qui, selon lui, n'est pas encore effectif au Sénégal.

"L'accès à l'eau a été consacré comme un droit par les Nations unies depuis 2010, mais au Sénégal il n'est pas encore effectif", a déploré M. Gaye à Saint-Louis, où se tient pendant deux jours un atelier d"Enda Rup sur le thème : "Résilience de l'eau dans les activités territoriales aujourd'hui : de l'utopie à la réalité".

Il estime que "le Sénégal qui doit abriter un sommet mondial sur l'eau doit donner des idées, faire des propositions pour résoudre ce problème".

L'accès à l'assainissement, qui est également une question de "dignité", n'est pas effectif, a également déploré le responsable d'Enda Rup.

Selon lui, "l'accès universel à l'eau est possible au Sénégal, mais il faudra changer les paradigmes en tenant compte davantage des préoccupations des populations à la base".

M. Gaye a donné l'exemple du projet des 100.000 logements dont la réalisation nécessite un changement des règles d'accès aux financements pour les populations démunies.

De la même manière, l'accès universel à l'eau implique également des changements.

Malick Gaye rappelle qu'il y a en Amazonie, des formes résilientes de gestion méconnues qu'il faut vulgariser pour permettre aux populations de bénéficier des ressources qui les entourent.

"Si l'accès à l'eau est entravé par la décentralisation, il faudra que l'Etat lève ces écueils", a-t-il recommandé.

M. Gaye a plaidé également pour une diminution de la pression sur l'eau dans les Niayes, du fait des activités de production et de consommation.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.