Sénégal/Burkina Faso: Présence de supporters contre le FC Salitas - Le Jaraaf rappelé à l'ordre par la CAF

Dakar — Le Jaraaf de Dakar a reçu de la Confédération africaine de football (CAF) une "lettre de rappel à l'ordre" pour avoir autorisé la présence de "200 à 300 spectateurs" au stade Lat Dior de Thiès, lors du match l'ayant opposé au Salitas FC dans le cadre de la 3e journée de la Coupe de la CAF.

"Nous vous informons par la présente que les officiels du match susmentionné ont indiqué dans leurs rapports que lors du match en question, il y avait la présence de 200 à 300 spectateurs", peut-on lire dans un courrier de la CAF au Jaraaf dont l'APS a obtenu une copie.

Dans sa lettre datée du 8 avril, l'instance dirigeante du football africain précise n'avoir "accordé aucune autorisation pour la présence des spectateurs", d'où sa décision d'adresser au Jaraaf de Dakar "un rappel à l'ordre à cet égard".

"Vous êtes prié de veiller à ce que les directives de la CAF concernant la présence des spectateurs aux matchs soient respectés. En cas de de répétition de telles infractions lors des prochains matchs à domicile de votre club, cela pourra entraîner des sanctions à imposer par le jury disciplinaire de la CAF", lit-on encore.

Le Jaraaf de Dakar, leader du groupe C avec sept points, peut se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de la CAF en cas de victoire aux dépens de l'Etoile sportive du Sahel (ESS).

Dans cette poule, le Club sportif sfaxien occupe la deuxième place du classement avec 6 points, contre 5 points pour l'ESS, le FC Salitas occupant la dernière place avec 3 points.

Les deux premiers de la poule seront qualifiés pour les quarts de finale.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.