Sénégal: Vol de 1547 sacs de farine aux Grands Moulins de Dakar - Le vigile condamné à 5 ans de réclusion criminelle

13 Avril 2021

Jugé, le 22 ars dernier, devant la Chambre criminelle de Dakar pour « association de malfaiteurs et vol en réunion commis la nuit avec moyen de locomotion », le vigile Cheikhouna Badji a été condamné mardi à 4 ans de réclusion criminelle en plus de 15 million de FCfa de dommages et intérêts. Lui et était accusé de vol de 1547 sacs de farine estimés à 21, 658 millions de FCfa au préjudice « Des grands moulins de Dakar ».

Lors de sa comparution, lundi, il est revenu sur les faits qui remontent en 2017. Chef du service de gardiennage de ladite société, il avait fait changer de poste à ses camarades pour leur faire éloigner de l'endroit où le vol était perpétré. Les sacs de farine ont été embarqués à bord de deux camions que son acolyte Moustapha Mbaye a affrétés.

Devant le juge, il évoque une maladie cardiaque pour justifier son implication dans cette affaire. A l'en croire, il souffrait d'anomalies cardiaques atroces et il devait se subir une opération moyennant 6 millions de FCFA. Une somme qu'il a n'a pas pu amasser à cause des vicissitudes de la vie. C'est sur ces entrefaites qu'il a, avec son complice, planifié le vol. « On n'avait pas marchandé sur le prix unitaire des sacs mais on les vendait à 12 mille francs CFA. Je ne peux pas chiffrer la quantité de sacs de farine volée. Tout ce que je voulais, c'est d'avoir des sous pour me soigner », a fait savoir l'accusé. En effet, les éléments enquêteurs ont retrouvé 20 tonnes à Touba et 948 sacs de farine à Tivaouane chez un receleur.

Le procureur, estimant que les faits qui lui sont reprochés ne souffrent d'aucune contestation, avait requis 10 ans de réclusion criminelle contre lui. Selon le maître des poursuites, sa maladie ne justifie pas son acte et la doit être appliquée dans toute sa rigueur.

Et les avocats de la défense avaient plaidé l'état de nécessité. Selon Me Tall, son client a volé parce qu'il était animé par le sentiment de se débarrasser de cette malédiction.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.