Algérie: Doctorat - Il est impossible d'augmenter le nombre des places pédagogiques

Alger — Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a affirmé qu'il était impossible de répondre à la demande d'augmentation du nombre de places pédagogiques, soumise par des candidats au concours d'accès au cycle de doctorat.

Dans un post publié sur sa page officielle Facebook, M. Benziane qui a fait savoir que son département a reçu des demandes de candidats au concours d'accès à la formation en doctorat pour une augmentation des places pédagogiques, a précisé que le nombre de ces places est fixé par la Commission de la formation en doctorat en fonction des capacités d'encadrement et de supervision.

La détermination du nombre intervient également en fonction des capacités d'accueil au niveau des laboratoires de recherche et selon les moyens et les équipements disponibles, a-t-il ajouté.

Suivant ces critères et procédures, un arrêté ministériel est promulgué au titre de chaque année universitaire, lequel fixe la liste des établissements universitaires qualifiés en vue d'assurer la formation dans ce cycle, ainsi que le nombre des places pédagogiques disponibles dans chaque spécialité.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.