Algérie: Antenne de LREM à Dakhla - Le MRAP condamne une décision entérinant l'occupation du Sahara Occidental

Paris — Le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les peuples (MRAP) a condamné mardi dans un communiqué la décision du parti d'Emmanuel Macron "La République en marche" (LREM) d'ouvrir une antenne dans la ville occupée de Dakhla, affirmant qu'elle entérinait l'occupation du Sahara Occidental.

"Cherchant à satisfaire toujours davantage les exigences marocaines, Emmanuel Macron a franchi un pas supplémentaire quelques jours avant la réunion du 21 avril du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée au Sahara occidental", a déploré le mouvement dans son communiqué.

Par ce geste, le parti LREM, " qui n'a pas pu prendre cette décision sans le feu vert d'Emmanuel Macron, entérine l'occupation illégale du Sahara occidental par le Maroc et bafoue le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui", a-t-il déploré, avant de s'interroger une fois encore : " Est-ce un faux pas ou un geste délibéré ?Emmanuel Macron a-t-il l'intention de prendre le relais de Donald Trump qui avait reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental ?".

Se déclarant "solidaire" de la lutte du peuple sahraoui pour son indépendance, le MRAP a condamné la décision du parti présidentiel LREM..

Il a rappellé que depuis des années, la France constitue "un des principaux obstacles" à la solution du conflit au Sahara occidental".

"Aux Nations unies, elle s'oppose à la mise en œuvre du référendum d'autodétermination et va même jusqu'à empêcher l'extension du mandat de la Mission des Nations unies (Minurso) au respect de la surveillance des droits de l'homme au Sahara occidental", a relevé le MRAP.

Sur le plan européen, la France a également " bloqué la mise en œuvre les arrêts de la Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE) qui confirment que le Maroc et le Sahara occidental sont " deux entités distinctes et séparées", a-t-il encore rappellé.

"Le Maroc et le Front Polisario sont en guerre. Pour sortir de l'impasse actuelle, le Conseil de sécurité des Nations unies doit décider l'organisation rapide du référendum autodétermination qui permettra au peuple sahraoui de décider librement et démocratiquement de son avenir", a plaidé Le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les peuples.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.