Cameroun: Jeux olympiques Tokyo 2020 - Ce sera sans les Lionnes

Après la défaite (1-2) de samedi dernier, les camerounaises n'ont fait mieux qu'un match nul vierge hier face à la Roja Femenina du Chili.

Le Cameroun ne participera pas pour la deuxième fois au tournoi féminin des prochains Jeux olympiques de Tokyo. Hier à Antalya en Turquie, les Lionnes indomptables ont fait jeu égal (0-0) avec la Roja Femenina du Chili. C'était dans le cadre du barrage intercontinental retour qualificatif pour l'Olympiade d'été en terre nippone. Les Camerounaises qui ont terminé à 10 suite à l'expulsion de Cathérine Mbengono à la 64e minute, paient surtout la défaite 1-2 concédée samedi dernier sur la même pelouse lors du match aller.

Pour ce match, Alain Djeumfa opte de nouveau pour un schéma en 4-3-3. L'équation à résoudre pour le Cameroun est d'inscrire deux buts sans en encaisser, ou s'imposer par un but d'écart avec plus de deux buts marqués. Indisponible au premier acte, Raïssa Feudjio prend place sur le banc de touche tandis qu'Augustine Ejangue, Brigitte Omboudou et Catherine Bengono intègrent le onze entrant en lieu et place de Marie Aurelle Awona blessée, Geneviève Ngo Mbeleck et Augustine Ngo Mback Batoum.

Le Cameroun va bien entrer dans la partie. L'agressivité et la volonté de se projeter vers l'avant sont au rendez-vous. Les Lionnes ont la possession de balle sans toutefois se montrer véritablement dangereuses. Le scénario restera le même tout au long du match. Christiane Endler, la gardienne chilienne, a passé 90 minutes de tout repos. Le premier tir cadré des Camerounaises, œuvre d'Ajara Nchout, interviendra en toute fin de première mi-temps. Le second est une frappe molle de Cathérine Mbengono en début de deuxième mi-temps. Le reste de la copie des Lionnes n'est qu'une succession d'occasions mal ficelées échouant à côté de la cage chilienne.

La Roja feminina a pourtant laissé les rênes du jeu aux filles entraînées par Alain Djeumfa. Le Chili a densifié son entrejeu afin de constituer une double muraille défensive insurmontable pour Aboudi Onguene et ses coéquipières. A certaines occasions, le jeu direct ainsi que les coups de pied arrêtés de Yessenia Lopez ont donné des sueurs froides aux téléspectateurs camerounais. Dos au mur, le Cameroun n'a véritablement pas pris les risques attendus. Encore moins présenté un visage et un esprit de gladiateur déchaîné dans l'arène. Avec des joueuses offensives en-deçà des attentes, le manque de mouvements autour du porteur de balle dans les 20 derniers mètres et la lenteur dans les transitions, le score vierge paraît logique. Les Jeux olympiques, ce sera pour une autre fois.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.