Congo-Brazzaville: Jiu-jitsu - Les clubs Eben Ezer et Feu du dragon s'affrontent en amical

Dans le cadre des célébrations des dix ans du club Eben Ezer, un tournoi interclub a été organisé avec le club Feu du dragon de Brazzaville.

A l'initiative du responsable d'Eben Ezer, Me Ted Mavoungou, ceinture noire 2e dan, la compétition interclub de Jiu-jitsu dénommée Séverin Itoua Gustave a regroupé plus de dix athlètes.

Selon Me Ted Mavoungou, le but de cette compétition est de redonner espoir aux jeunes qui apprennent le Jiu-jitsu malgré la crise qui mine la fédération. « L'activité qui nous a réuni, ce 11 avril, est une compétition interclub dénommée Séverin Itoua Gustave. Il y a deux ans déjà que la fédération du Jiu-jitsu est dans une crise. Le sens des arts martiaux n'est ni dans le score ni dans le record », a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu'il est nécessaire de revaloriser le Jiu-jitsu en particulier et l'art martial en général. Au terme de cette compétition qui a permis aux athlètes de prester sur le tatami devant le public, les médailles de reconnaissances ont été octroyées aux meilleures.

Notons que le ju-jitsu regroupe des techniques de combat qui furent développées par les Samouraïs durant l'époque d'Edo. Elles enseignaient aux Samouraïs à se défendre lorsqu'ils étaient désarmés lors d'un duel ou sur le champ de bataille.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.