Congo-Brazzaville: Table ronde sur le digital - L'enjeu de la mise en œuvre du Plan national du numérique « Horizon 2025 »

La salle d'évènements Romeo Golf située dans la commune de la Gombe à Kinshasa abrite, depuis le 13 avril, la table ronde sur le digital en RDC.

Les défis et les enjeux de la migration du pays vers l'économie numérique est au centre de ce forum organisé par « Best Consulting » et qui s'accorde comme objectif majeur de matérialiser la transition numérique dans laquelle le pays est engagé. Plus concrètement, il s'agit de sélectionner les actions prioritaires à mettre en œuvre immédiatement pour la concrétisation de la vision du chef de l'Etat sur le numérique en République démocratique du Congo (RDC) à travers une feuille de route balisée à soumettre à l'attention de l'exécutif national pour la mise en œuvre du Plan national du Numérique « Horizon 2025 » validé en septembre 2019 et repris dans le Plan national stratégique de développement 2019-2023.

La première journée a été marquée par le discours de lancement des travaux du chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, représenté à l'occasion par le ministre des Postes, Télécommunications, Nouvelles techniques de l'information et de la communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa Maliba. « Cette table ronde constitue l'opportunité de prendre en considération les paramètres pertinents pour réaliser un travail de priorisation des projets cruciaux pour l'émergence de ce secteur et de la nation. Cet exercice doit se faire sur la base d'une analyse et de la prise en compte de l'environnement actuel, des critères spécifiques et de l'élaboration d'approches pratiques », a indiqué, en liminaire, le chef de l'Etat dont le contenu du discours a été rendu public, séance tenante, par son représentant personnel à ces assises, en l'occurrence le ministre des PT-NTIC.

Réitérant sa volonté de « faire du numérique congolais un levier d'intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique, d'amélioration du climat des affaires et de progrès social, Félix-Antoine Tshisekedi a néanmoins reconnu le fait que la mise en œuvre des projets de numérisation ait été butée à plusieurs contraintes liées notamment à la pandémie de covid-19 ainsi qu'aux pesanteurs politiques découlant de la dynamique de l'Union sacrée de la nation. Nonobstant ces écueils, de nombreux projets prioritaires du Plan stratégique national du numérique ont pu être lancés, a-t-il précisé.

Outre le Système national d'identité digitale, la numérisation du Cadastre foncier telle que prévue par le « Plan de relance », la mise en œuvre du projet de Réseau national de la recherche et de l'enseignement et le renforcement de la numérisation intégrale des chaînes des recettes et des dépenses, le chef de l'Etat a mis un point d'honneur sur l'ambitieux projet de loi portant « Code du numérique ». Déposé à l'Assemblée Nationale et repris dans le calendrier de la session parlementaire en cours, ce projet de loi, a-t-il dit, « va constituer un véritable bond en avant pour notre pays en relevant d'un coup de nombreux défis et vides juridiques identifiés dans le pilier gouvernance et régulation ».

Tenant compte de l'évolution satisfaisante de bien d'autres projets similaires, le président de la République a indiqué avoir jugé opportun de renforcer significativement la place du numérique dans les orientations programmatiques et de créer un ministère chargé du numérique. Et de souligner que l'accélération de la mise en œuvre du Plan national du numérique « Horizon 2025 » va figurer parmi les objectifs majeurs du gouvernement de l'Union sacrée de la nation. Dans la foulée, il a exhorté le nouveau gouvernement à créer rapidement l'Agence pour le développement du numérique et de la doter de tous les outils et moyens nécessaires pour l'implémentation de politiques transversales coordonnées. A noter que cette cérémonie d'ouverture a connu la présence de quelques officiels, des représentants du corps diplomatique accrédités à Kinshasa et de bien d'autres personnalités et invités.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.