Afrique Centrale: Aide humanitaire - L'UE alloue 54,5 millions d'euros à la région des Grands Lacs africains

communiqué de presse

Bruxelles — - L'UE a annoncé aujourd'hui un nouveau financement de 54,5 millions d'euros d'aide humanitaire. Cette aide importante sera destinée aux populations les plus vulnérables touchées par des catastrophes naturelles ou d'origine humaine, des épidémies et des déplacements dans la région des Grands Lacs africains. Elle permettra de répondre aux besoins des populations les plus vulnérables de la République démocratique du Congo (RDC), de la République du Congo et du Burundi, et soutiendra les réfugiés burundais en RDC, au Rwanda et en Tanzanie.

Le commissaire à la gestion des crises, Janez Lenarčič, a déclaré : «Dans la région des Grands Lacs, de nombreuses personnes sont confrontées à des conflits et à des actes de violence, à des catastrophes naturelles, ainsi qu'à des flambées épidémiques à répétition telles que le choléra, la rougeole et le virus Ebola, une menace qui a récemment resurgit dans la région. La pandémie de COVID-19 et ses conséquences sanitaires et socio-économiques aggravent encore la situation humanitaire. L'ampleur de la crise humanitaire, en particulier en République démocratique du Congo, est très préoccupante. L'aide de l'UE servira à fournir une aide alimentaire, sanitaire et en matière de protection, à renforcer la préparation aux situations d'urgence et de catastrophe et à améliorer l'accès à l'éducation pour les personnes déplacées.»

Sur les 54,5 millions d'euros, plus de 80 % des fonds seront consacrés à l'aide humanitaire en RDC, soit 44 millions d'euros, dont 4,5 millions d'euros pour l'éducation dans les situations d'urgence et 1,5 million d'euros pour la préparation aux catastrophes. 1,5 million d'euros sont alloués à la préparation aux catastrophes en République du Congo. Un montant de 9 millions d'euros est alloué au Burundi et à la réponse régionale en faveur des réfugiés burundais, dont un million d'euros alloué à la préparation aux catastrophes et un million d'euros alloué à l'éducation dans les situations d'urgence.

Contexte

La pandémie de coronavirus exacerbe une situation déjà dramatique dans la région des Grands Lacs. Les pays de la région sont sujets aux épidémies, surtout dans les zones en proie à des déplacements de population et à des conflits. La pandémie a également accéléré les défis socio-économiques de la région, qui, à des degrés divers, est confrontée depuis des décennies à des conflits et à des problèmes de sous-développement, d'extrême pauvreté et de malnutrition. La fin de la onzième épidémie d'Ebola en RDC a été déclarée en novembre 2020. La maladie à virus Ebola est réapparue au Nord-Kivu, dans l'est du pays, en février 2021, mais aucun autre cas d'Ebola n'a été signalé depuis le 1er mars 2021, tandis que la réaction se poursuit (prévention et contrôle des infections, traçage des contrats, vaccination, etc.).

L'action humanitaire ne peut à elle seule résoudre les causes profondes et souvent structurelles des crises humanitaires dans la région. L'UE applique et promeut dès lors une approche alliant aide humanitaire et développement, dans le cadre de laquelle les donateurs coopèrent pour renforcer encore la cohérence entre les acteurs de l'aide humanitaire et de l'aide au développement et les acteurs de la stabilisation.

Copyright Union européenne, 1995-2021

SOURCE Commission europénne

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.