Maroc: Béni Mellal - 31 MDH pour le relogement des résidents des bâtiments menaçant ruine

Béni Mellal — Le ministère de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville a alloué un montant de 31 millions de dirhams (MDH) pour le relogement des résidents des constructions menaçant ruine dans l'ancienne médina, a affirmé à la MAP, le Directeur régional de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Abderrahim Loughmari.

Dans un entretien à la MAP sur la situation des occupants des constructions menaçant ruine de l'ancienne médina de Béni Mellal, M. Loughmari a indiqué que le ministère de tutelle a relogé 298 familles aux lotissements En-nour dans la commune de Foum Oudi tandis que la commune de Béni Mellal a accompagné quelque 300 familles dans les travaux de reconstruction des logements menaçants ruine à vétusté élevée et a apporté une assistance technique pour la restauration des façades fissurées de certains bâtiments.

Jusqu'à présent, 257 bâtiments ont été démolis en raison du danger qu'ils représentaient pour les piétons et la sécurité publique, 228 familles relogées et 153 parcelles de terrains ont été octroyées à titre gracieux en plus d'une aide de 20 mille dirhams au profit de chaque famille dont le logement a été démoli, effondré ou qui représentent un danger imminent, a-t-il fait savoir.

Dans ce sens, M. Loughmari a relevé que pour l'octroi des lots et des aides, le bénéficiaire doit être résident dans la région à partir d'une date de référence, qu'il n'ait jamais bénéficié d'un quelconque soutien de l'Etat, et ne doit avoir aucune autre propriété.

Cependant, il a souligné que ce programme se heurte à un ensemble d'obstacles, car les habitants, sont pour la plupart réticents et refusent toute idée de quitter les murs des bâtisses de l'ancienne médina bien que certains propriétaires soient installés en dehors des murs de celle-ci et qui refusent l'idée même de quitter leurs constructions.

Le manque d'adhésion de cette catégorie dans ce processus est justifié selon eux par l'éloignement du lieu de relogement, et leur attachement émotionnel à l'ancienne médina pour lesquels elle constitue une source de subsistance et un lieu de travail.

D'autre part, M. Loughmari a déploré la fragilité du tissu social de l'ancienne médina de Béni Mellal, en l'absence d'activités génératrices de revenus et d'opportunités d'emploi, en plus de l'absence d'un réseau d'assainissement en raison de la présence des cavernes malgré les efforts déployés dans ce sens, ce qui entraîne un risque accru de détérioration et d'effondrement des bâtiments.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.