Mali: Le président en exercice de la CMA assassiné

Signature de l'accord de paix d'Alger à Bamako

Sidi Brahim Ould Sidati, président de la Coordination des mouvements de l'Azawad, a été assassiné par balles à Bamako.

Il était l'un des principaux chef des ex-rebelles du nord du Mali. Le président en exercice de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), Sidi Brahim Ould Sidati, a été assassiné, ce mardi 13 avril au matin à Bamako.

Le motif de l'assassinat reste pour l'instant inconnu. Sidi Brahim Ould Sidati a été pris pour cible par des inconnus à la sortie de la mosquée. Il a succombé à ses blessures au Golden Life American Hospital où il avait été admis.

Des craintes pour l'accord d'Alger

L'assassinat a surpris et certains craignent des conséquences sur l'application de l'accord d'Alger. Un accord qu'avait signé Sidi Brahim Ould Sidati, au nom de la CMA, en 2015.

La CMA rassemble d'anciens groupes armés indépendantistes touareg et nationalistes arabes qui ont combattu les forces maliennes dans le Nord à partir de 2012 avant cet accord de 2015.

Le chef du gouvernement de transition a exprimé sa "stupeur", parlant d'un "acte abominable". Il devait recevoir Sidi Brahim Ould Sidati ce mardi pour des discussions sur les réformes à conduire dans le pays. Le Premier ministre qui a promis une enquête pour identifier et juger les coupables.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.