Burkina Faso: Assassinat de Thomas Sankara - Sur les traces de l'insaisissable Hyacinthe Kafando

Le capitaine Thomas Sankara

Depuis 2015, l'un des principaux accusés dans le dossier Thomas Sankara est introuvable. Hyacinthe Kafando, ex-chef de la sécurité de Blaise Compaoré en 1987, est recherché par la justice militaire. Un mandat d'arrêt international a été déposé contre lui depuis la réouverture du dossier. Ayant eu vent de sa convocation du juge d'instruction, l'homme a pris la poudre d'escampette. En 2016, il avait été localisé en territoire ivoirien. Mais depuis, plus rien.

Selon certaines sources qui ont travaillé sur le dossier, les premières enquêtes avaient permis de localiser Hyacinthe Kafando en Côte d'Ivoire. C'est en août 2015, en pleine transition politique, que l'ex-chef de la sécurité de Blaise Compaoré a quitté le pays.

« À l'ouverture du dossier en 2015, le juge d'instruction avait délivré une convocation contre lui. Mais en bon militaire, il a eu vent de ce qui se tramait et il a disparu », explique une source proche du dossier. « Il s'était établi en Côte d'Ivoire, mais il se fait discret, et il est toujours en vie », précise cette même source.

Pour fuir le Burkina Faso, Hyacinthe Kafando aurait bénéficié du soutien de Yacouba Isaac Zida, l'ex-président et ancien Premier ministre de la transition. C'est l'un de ses neveux qui l'aurait conduit en voiture jusqu'à la frontière ivoirienne. Ces révélations avaient été faites au cours du procès de la tentative de coup d'État de 2015, mené par le général Gilbert Diendéré.

Yacouba Isaac Zida aurait conseillé Hyacinthe Kafando de ne pas répondre à la convocation du juge et de quitter le territoire, selon le général Gilbert Diendéré.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.