Afrique: Reprise plus forte de la croissance - L'Ocde demande de repenser l'action publique

Repenser l'action publique peut contribuer à instaurer une reprise plus forte, plus résiliente, plus équitable et plus durable après la pandémie, selon l'Ocde.

La pandémie de Covid-19 a provoqué des perturbations sociales et économiques partout dans le monde, mais elle offre aussi aux gouvernements l'occasion de mettre leurs économies sur une trajectoire de croissance plus durable et inclusive tout en s'attaquant aux problèmes sous-jacents : c'est ce qui ressort du dernier rapport «Objectif croissance 2021 : pour une reprise dynamique» publié par l'Ocde.

Dans ce rapport, l'organisation analyse les défaillances qui préexistaient avant la pandémie ainsi que celles qu'elle a provoquées, et offre aux responsables de l'action publique des conseils ciblés par pays leur permettant de profiter de l'occasion qui leur est donnée d'une refonte complète de leurs politiques.

Le secrétaire général de l'Ocde, Angel Gurria et le ministre italien de l'Economie et des Finances, Danielle Franco ont lancé le rapport juste après la deuxième réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de banque centrale des pays du G20 tenue sous la présidence italienne, qui a eu lieu le 7 avril dernier. Les recommandations qu'il contient servent de cadre aux discussions engagées au sein du G20 sur les stratégies à mettre en œuvre pour favoriser une reprise économique dynamique et promouvoir une croissance plus forte et de meilleure qualité.

« La pandémie est venue nous rappeler douloureusement que notre croissance passée était souvent, par nature, non durable et fragile, et qu'elle a laissé beaucoup de monde en chemin » a déclaré M. Gurría. « La reprise nous donne l'occasion de corriger nos politiques publiques pour asseoir une croissance plus forte, plus équitable, plus résiliente et durable. Pour cela, c'est dès maintenant que les gouvernements doivent agir », a-t-il dit.

Tagged:

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.