Cote d'Ivoire: En visite à la Chambre nationale des métiers - Félix Anoblé annonce l'organisation des États généraux de l'Artisanat

« Avant d'aller à l'élection du Président de la Chambre nationale des métiers de Côte d'Ivoire, nous allons organiser les États généraux de l'Artisanat et faire des propositions pour avancer et envisager l'avenir selon la vision du Chef de l'État, à savoir la Côte d'Ivoire solidaire ».

Le ministre de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Artisanat et de la Transformation du secteur informel, Félix Anoblé, a fait cette déclaration, le 14 avril, au cours d'une visite de travail, qu'il a effectuée à la Chambre nationale des métiers de Côte d'Ivoire, sise au Deux-Plateaux.

Une rencontre qui a été marquée par la présentation de la Chambre faite par Digbeu Séry, chef de Service Promotion. Une présentation au cours de laquelle, les difficultés de la Chambre ont été déclinées. Entre autres, l'identification des artisans, l'insuffisance de la subvention. Sur ce point, le ministre a souligné qu'un audit sera fait pour éclairer les artisans sur la gestion des ressources financières.

« (...) Vous avez indiqué dans votre présentation que vous bénéficiez de 300.000.000 de FCfa de subvention de l'État. Ce qui, selon vous, est insuffisant. Le seul moyen pour moi de le vérifier et de faire un plaidoyer au gouvernement pour renforcer l'enveloppe, c'est de faire l'évaluation de l'utilisation des fonds qu'on vous a donné jusqu'à ce jour. Je vais très rapidement donner instruction pour qu'un audit soit fait afin que l'on sache, de façon structurelle, comment est utilisé ce que vous recevez », a fait savoir le ministre Félix Anoblé.

Il a ensuite insisté qu'un cabinet sera désigné pour éclairer sur l'utilisation des ressources avant de prendre en compte les besoins des artisans afin de les soumettre en communication au gouvernement.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.