Congo-Kinshasa: Un responsable onusien reconnaît le manquement de la MONUSCO dans l'Est

Kassim Diagne, le représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations au sein de la Mission des Nations unies est actuellement en visite dans l'est du pays. Un déplacement qui intervient alors que des mouvements de colère d'habitants ont éclaté au sujet des massacres de civils. Les manifestants accusent la Monusco. Le responsable onusien reconnaît que l'application du mandat de la mission pose parfois problème.

J'ai entendu le cri de désespoir de la population, qui est vraiment sans défense, aujourd'hui. Je suis le premier à reconnaître, évidemment, le manquement de la Monusco et c'est sur cela que nous allons travailler. Le mandat est très clair. Le mandat qui nous a été assigné, le mandat d'assister les forces de défense et de sécurité -la Monusco- pour protéger la population qui souffre, éradiquer les forces négatives, et également, appuyer l'autorité de l'État à restaurer ses institutions, ici au Congo.

Kassim Diagne, représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations au sein de la Mission des Nations unies

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.