Afrique Centrale: Deutsche Bank doit mettre fin à sa farce de Durabilité en Afrique centrale

communiqué de presse

Hambourg/Yaoundé, 15 avril 2021 - Pour la deuxième fois en douzemois, la Deutsche Bank est sur le point de violer son propre Cadre de politique environnementale et sociale. D'ici la mi-2021 la banque devrait décaisser la deuxième tranche d'un prêt de 25 millions USD à Halcyon Agri, géant du caoutchouc basé à Singapour, passant outre son bilan en matière de violation des droits humains, sa non-transparence, et un des pires cas de déforestation dans l'histoire récente de l'Afrique.

En juillet 2020, la Deutsche Bank a déclaré avoir accordé « un nouveau prêt innovant » de 25M USD à Halcyon Agri, par le biais de sa filiale Corrie MacColl, afin de financer des investissements dans ses plantations au Cameroun et en Malaisie; elle le présent comme « un nouveau standard pour l'industrie du caoutchouc. » Le même mois, la banque a promis de ne pas « financer en connaissance de cause [... ] les activités dans ou limitrophe d'un site du ¨Patrimoine ùondial, » maises images satellites montrent qu'entre 2011 et 2018 la filiale de Halcyon Sud-Cameroun Hévéa (Sudcam) a détruit plus de 10 000 hectares de forêt tropicale - une zone grande comme Paris - à moins d'un kilomètre de la Réserve de faune du Dja, un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. La déforestation a entraîné le déplacement des populations autochtones Baka.

Pour Christoph Thies, chargé de campagne forêts et climat chez Greenpeace Allemagne, « La Deutsche Bank doit annuler immédiatement son prêt toxique. Si le but ambitieux de dépenser 200 milliards EUR surla durabilité avant 2025 signifie le financement d'abus de droits humains et le saccage des forêts, l'Allemagne et l'Union européenne doivent y répondre avec une réglementation plus stricte ». .

En juillet dernier, Greenpeace Afrique a demandé l'annulation du prêt, en se référant à des recherches menées parl'UNESCO, [1] Rainforest Foundation UK, [2] Earthsight, [3] le fonds souverain norvégien, [4] le Centre de recherche forestière internationale, [5] et par sa propre équipe. [6]

Comme Greenpeace Afrique l'a signalé en 2018 et 2019, la plantation de Sudcam se trouve à sept kilomètres du palais de deMvomeka'a, la résidence et complexe de sécurité, avecpiste d'atterrissage, du président camerounais Paul Biya, au pouvoir depuis 1982. Greenpeace a obtenu des preuves fiables que l'actionnaire minoritaire de Sudcam est son fils et successeur potentiel, Franck Biya. Halcyon Agri a fermement refusé de révéler l'identité de l'actionnaire qui possède 20% des parts de Sudcam.

« La société préférée de la Deutsche Bank a déplacé des peuples autochtones Baka de leurs terres ancestrales sans même avoir essayé d'obtenir leur Consentement libre, informé et préalable (CLIP). Mauillerce prêt enprêt "durable "est un cas d'école d'écoblanchiment » a dit Ranèce Jovial Ndjeudja, responsable de la campagne Forêts de Greenpeace Afrique au Cameroun.

Greenpeace Afrique et Greenpeace Allemagne demandent l'annulation immédiate du prêt de la Deutsche Bank à l'Halcyon Agri.

FIN

Notes

[1) UNESCO, Rapport de la mission de conseil d'experts indépendants de l'UNESCO à la Réserve de faune du Dja (Cameroun), 18 févrir- 4 mars2019

[2] Rainforest Foundation UK (RFUK), Tache d'Huile : Enquête sur trois projets industriels d'huile de palme et d'hévéa au Cameroun et en Republique du Congo, mai 2019

[3] Earthsight, Cameroon women denounce "destruction" of forests and community by agribusiness giants, avril2020; The Coming Storm: How Secrecy and Collusion in Industrial Agriculture Spell Disaster for the Congo Basin's Forest, mars2018

[4] Norway Government Pension Fund Global (GPFG) Annual Report, 27 février 2019; Rainforest Foundation Norway, Press Release: Norway's Government Pension Fund acts against deforestation: divests major agricultural companies, 28 février 2019

[5] Center for International Forestry Research (CIFOR), Socioecological responsibility and Chinese overseas investments The case of rubber plantation expansion in Cameroon, 2015

[6] Greenpeace Africa, ll nous a été demandé de ne plus nous rendre dans la forêt. » L'enquête de Greenpeace met en lumière les violations des droits humains par Halcyon Agri, 2019; Halcyon Agri : Le caoutchouc qui dévaste les forêts (2018)

Contact:

Christoph Thies, Greenpeace Allemagne, chargé de campagne forêts et climat +49-0171-883 1107, [email protected]

Tal Harris, Greenpeace Afrique, coordinateur international de la communication, +221-774643195, [email protected]

A La Une: Environnement

Plus de: Greenpeace

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.