Angola: Plus de quatre cents projets sociaux en attente de financement

Cuito (Angola) — Quatre cent vingt-quatre projets de petits entrepreneurs, d'une valeur estimée entre 100 000 et 7 millions de kwanzas, attendent un financement de la société de microcrédit «kixicrédito», à Bié, dans le cadre du Fonds Actif de Capital à Risque Angolais (FACRA).

Le FACRA, inséré dans le Programme d'Appui à la Production, Diversification des Exportations et Remplacement des Importations (PRODESI), est destiné aux entrepreneurs qui travaillent dans le secteur formel ou informel de l'économie.

Le package comprend des projets tels que la distribution de produits de champ, la transformation des aliments, le développement de logiciels, dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la gestion des ressources humaines, entre autres.

Le directeur du Bureau pour le développement économique intégré de Bié, Israël Chissingue Elavoco, s'adressant jeudi à l'Angop, à Cuito, sur le sujet, a déclaré que la mise en œuvre du PRODESI a stimulé le bien-être des communautés, à travers l'augmentation de la production agricole.

Quant au Projet d'Appui au Crédit (PAC), selon la source, 62 promoteurs sont candidats, soit 29 projets dans le secteur agricole, 18 pour l'agroalimentaire et 5 pour la prestation de services.

Il a également informé que ces projets sont actuellement dans le département d'analyse du risque de crédit de la Banque de développement de l'Angola (BDA) pour des décaissements ultérieurs, avec des montants en fonction de la taille et de l'impact social du projet.

En ce qui concerne le Programme d'appui à la production, diversification des exportations et remplacement des importations (PRODESI), à ce jour, 10 coopératives, sur les 18 agréées, ont été financées, d'une valeur de 370 millions de Kwanzas.

Les huit coopératives restantes attendent toujours le décaissement estimé à 300 millions de Kwanzas, de la part de la Banque de développement d'Angola (BDA).

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.